buire

BUIRE

(bui-r') s. f.
Vase à mettre des liqueurs. Vieux. On dit burette.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Avant ier li brisai sa buire [, Poésies fr. mss. t. II, p. 919, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Au dehors du chastel et de la ville a une très belle fontaine, où, par usage, tous les matins, les femmes de la ville venoient atout [avec] buires et autres vaisseaux.... [FROISS., II, III, 10]
    Avoir [je] veulz le vin à la buire [E. DESCH., Poésies mss. f° 319, col. 2, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue, à moins que l'on n'y voie une corruption de buie.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

buire

BUIRE. n. f. Vase servant à mettre des liqueurs. Buire d'argent. Buire d'or.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

buire

Buire Une buire à mettre l'huile, Lechytus.

Une buire, ou buirette, Guttus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

buîre


BUîRE, s. f. Grand vâse à mettre des liqueurs. [1re lon. 2e e muet.] L'Académie avait dabord mis Buire, ou buye; dans la dern. édit. elle n'a mis que le 1er.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788