céruse

(Mot repris de céruses)

céruse

n.f.
Colorant blanc à base de plomb que l'on employait pour la peinture : La céruse est toxique et son usage est aujourd'hui interdit.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CÉRUSE

(sé-ru-z') s. f.
Carbonate de plomb, de couleur blanche. Blanc de céruse.
Leur visage reluit de céruse et de peautre [RÉGNIER, Sat. IX]
La coquette tendit ses lacs tous les matins, Et mettant la céruse et le plâtre en usage, Composa de sa main les fleurs de son visage [BOILEAU, Épît. IX]
Céruse native, nom donné par quelques minéralogistes au plomb blanc terreux.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La maniere de faire le sel de ceruse [acétate de plomb], c'est qu'il faut prendre de la ceruse bien pulverisée, et la mettre avec vinaigre distillé [PARÉ, XXV, 44]
    Poudre de ceruse de Venise lavée en eau rose [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. ceruza ; espagn. cerusa ; ital. cerussa ; du latin cerussa, céruse.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

céruse

CÉRUSE. n. f. Sous-carbonate de plomb dont la couleur est blanche. La céruse est insoluble dans l'eau. Blanc de céruse.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ceruse

Ceruse, Est une drogue que nous appelons communéement Blancs de plomb, ou blanc d'Espagne, Cerussa.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

cerûse


CERûSE, s. f. [1re é fer. 2e lon. Cé-rûze.] Couleur blanche, en laquelle la vapeur du vinaigre~ a changé le plomb. Acad. Blanc de plomb, très-fin, qui est une préparation de plomb et de vinaigre. Trév. — Suivant le Rich. Port. Faux brillant, au figuré: c'est un latinisme.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788