cabane

cabane

n.f. [ prov. cabana ]
1. Petite construction rudimentaire faite de matériaux grossiers ; cahute : Cabane à outils. Une cabane de chantier baraque
2. Abri destiné aux animaux : Cabane à lapins clapier le poulailler
3. En Suisse, refuge pour alpinistes.
4. Arg. Prison : Ils resteront en cabane un bon bout de temps.
Cabane à sucre,
au Québec, bâtiment où l'on fabrique le sucre et le sirop d'érable.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CABANE

(ka-ba-n' ; d'après Chifflet, au XVIIe siècle, Gramm. p. 183, on prononçait cabâne, â comme dans âne) s. f.
Petite et chétive maison, ordinairement couverte de chaume. Les cabanes de ce pauvre village.
Le pauvre en sa cabane où le chaume le couvre [MALH., VI, 18]
Elle la prend au mot, se glisse en la cabane : Point de coup de balai qui l'oblige à changer [LA FONT., Fab. III, 8]
Ils virent à l'écart une étroite cabane, Demeure hospitalière, humble et chaste maison [ID., Philémon.]
.... Du prix de sa journée Il [le pauvre] meubla sa cabane et vêtit ses enfants [ST-LAMBERT, Saisons, Hiver.]
Nom de divers réduits ordinairement formés de planches. Cabane de berger. Une cabane à lapins.
Terme de marine. Petite chambre attribuée, dans un navire de guerre, à un sous-officier, et, dans un navire de commerce, à un passager. Tente qui, dans un bateau, sert à abriter les marchandises ou l'équipage. Case dans laquelle on place le ver à soie pour qu'il file son cocon. Cage pour faire couver de petits oiseaux.
Autrefois nom d'un bateau qui, à son milieu, portait une sorte de logement ou de cabane.
Nous prîmes une cabane et baissâmes [descendîmes] jusqu'à Orléans [SCARRON, Rom. com. p. 392, édit. de 1651, dans JAI]
Un tas de faquins [portefaix] qui attendent sur le port ceux qui viennent par eau, pour porter leurs hardes, se jetèrent en foule dans la cabane [ID., ib. p. 394]

SYNONYME

  • CABANE, HUTTE, CHAUMIÈRE. Ces trois termes, qui désignent une petite maison, se distinguent en ce que : 1° la cabane exprime quelque chose de chétif et de misérable ; la cabane est la maison du pauvre ; 2° la hutte est la maison du sauvage ou de celui que les circonstances obligent à se loger comme les sauvages ; on se construit des huttes dans les forêts ; 3° la chaumière est la demeure du paysan, de l'homme des champs ; elle est sans doute humble et pauvre, mais elle n'emporte aucune idée de misère, et les satisfactions champêtres y peuvent trouver place.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Une estable de chevaux appellée par le langage païs cabanne [DU CANGE, cabanacum.]
    Icellui Jaquet alla vers une loge ou chabene, qui estoit dans la dite vigne [ID., chabena.]
  • XVIe s.
    Nostre pilot tiroit les vers du nez à ses matelots ; quand frere Jean, retournant de la cabane, aperceut que Pantagruel estoit resveillé.... [RAB., Pant. 283]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cabana ; catal. cabanya ; espagn. cabaña ; portug. cabana ; ital. capanna ; bas-lat. capanna, dans Isidore de Séville ; du celtique : kymri et gaél. caban, de cab, hutte.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CABANE. Ajoutez :
  • Une ferme, dans l'Aunis, et la Vendée [, Gloss. aunisien, la Rochelle, 1870, p. 80]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cabane

CABANE. n. f. Petite maison grossièrement construite. Nous entrâmes dans la cabane du bûcheron. Cabane de berger. Cabane de douanier. Cabane à lapins.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

cabane

Cabane, Casa, Casula, Tugurium.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

cabane


CABANE, s. f. SE CABANER, v. réc. [3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Cabane est une petite loge, petite maison, ordinairement couverte de chaûme. — Se cabaner, c'est dresser des cabanes, pour s'y mettre à l'abri des injûres de l'air. — L'Acad. ne met point ce verbe: Trév. le marque neut. et le Rich. Port. le dit actif. Il ne s'emploie que comme réciproque avec le pronom personel: "Nous travaillâmes à nous cabaner, à décharger le vaisseau. Let. Edif.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

cabane

nom féminin cabane
1.  Petite maison rudimentaire.
baraque, cahute, carbet, case, chaumière, hutte, loge, maisonnette, masure, paillote -familier: bicoque -populaire: cambuse, gourbi -vieux: chaumine.
2.  Populaire. Établissement pénitentiaire.
prison -argotique: ballon -populaire: taule, tôle, trou.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

cabane

Hütte, Knast, Schuppencabin, shack, hut, shed, cants, shanty, boxhut, stulp, bajes, hok, nor, schuurtjeבקתה (נ), חורבה (נ), חושה (נ), סוכה (נ), צריף (ז), בִּקְתָּה, חָרְבָּה, סֻכָּה, צְרִיףcabanabouda, chalupa, kůlnahytte, skurkabanocabaña, choza, cobertizomökki, vajacapannacanaba, casahytte, skurchata, szopacabana, choça, choupanacabanăhydda, hytt, skjulkibandakulübe, bahçe kulübesiسَقِيفَةπαράπηγμαhangar小屋헛간сарай, хижинаเพิงเก็บของnhà kho (kaban)
nom féminin
petite maison en bois une cabane de jardin
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

cabane

[kaban] nfhut, cabin
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005