caduc

(Mot repris de caduques)

caduc, uque

[ kadyk] adj. [ lat. caducus, de cadere, tomber ]
1. Qui tombe chaque année : Arbre à feuilles caduques persistant
2. Qui n'a plus cours, qui n'est plus en usage ; désuet, suranné : Un logiciel rendu caduc par une avancée informatique périmé, dépassé ; moderne, nouveau abandonné, obsolète ; actuel
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

caduc

CADUC, UQUE. adj. Qui touche à sa fin, à sa ruine. Devenir caduc. Âge caduc. Santé caduque.

Le mal caduc, L'épilepsie qui fait tomber en convulsion.

En termes de Jurisprudence, Legs caduc, Legs qui reste sans effet, soit parce que le Légataire est mort avant le testateur ou que la chose léguée a péri, soit parce que le légataire le répudie ou se trouve incapable de le recueillir. On dit dans un sens analogue Donation caduque.

Lot caduc, Lot qui n'est point réclamé.

En termes de Botanique, il se dit de Certaines parties qui, dans quelques plantes, tombent très promptement. Corolle, feuille caduque. Calice caduc.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

caduc


CADUC, UQUE, adj. [Dans le masc. on fait sentir le c final; Kaduk, duke.] Richelet met caduque pour les deux genres. — Dans la Parodie du Cid, insérée dans les oeuvres de Boileau, on lit aussi:
   Le traitre eût payé la péruque
   Un quart d'écu de moins, sans mon âge caduque.
M. Brossette remarque, sur ce vers, qu'on disait autrefois caduque, tant au masc. qu'au fém. = Plusieurs, anciènement, écrivaient caducque avec un c.
   CADUC, se dit, proprement, de l' homme, ou de ce qui apartient à l'homme. Âge caduc, santé caduque. Acad. Fortune caduque, prétentions caduques. D'Orléans. — On le dit aussi d'une maison près de tomber en ruine: Maison vieille et caduque. = Mal caduc; Épilepsie. = Au Palais, legs caduc, succession caduque; qui n'ont point lieu, faute d'héritiers, ou de fonds. = Voix caduque, suffrage qui n'est pas compté.
   Rem. Cet adjectif suit ordinairement le substantif. En vers et dans la prôse oratoire ou poétique, le fém. peut précéder: La caduque vieillesse.
   On me verra par jalousie
   Prêcher mes caduques vertus,
   Et souvent blâmer par envie
   Les plaisirs que je n'aurai plus.
       J. J. Rouss.
Le masc. au contraire ferait fort mal devant un nom commençant par une consone: caduc château ne vaudrait rien: caduc mal, caduc legs seraient insuportables; caduc âge, serait fort dur. Rousseau a dit, caduc assemblage; et celui-ci ne sone point mal.
   Achève donc ton ouvrage,
   Viens, ô favorable Mort,
   De ce caduc assemblage
   Rompre le fragile acord.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

caduc

adjectif caduc
2.  Qui n'est plus valable.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

caduc


caduque

abgelebt, baufällig, gebrechlich, hinfällig, verfallendecayed, decrepit, dilapidated, lapsed, rickety, deciduous, ramshackle, seedy, voidaftands, bouwvallig, gammel, uitgeleefd, uitgewoond, wrakחסר תוקף (ת), נשיל (ת), חֲסַר תֹּקֶף, נַשִּׁילaftandig, aftandscaduckadukacaduco, precarioraihnasdecrepitocaduco, decrépito, frágil (kadyk)
adjectif
1. qui est vieux, qui n'existe plus un règlement caduc
2. qui tombe un feuillage caduc
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

caduc

[kadyk] adj
[contrat] → null and void; [règlement, accord] → lapsed
devenir caduc → to become null and void
rendre caduc → to render null and void
(BOTANIQUE)deciduous
un arbre à feuilles caduques → a deciduous tree
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005