cahin-caha

cahin-caha

adv. [ onomat. ]
Fam. Tant bien que mal ; avec des hauts et des bas : Les grands chantiers avancent cahin-caha péniblement

cahin-caha

(kaɛ̃kaa)
adverbe
aisément avec difficulté, tant bien que mal marcher cahin-caha Son projet avance cahin-caha.

CAHIN-CAHA

(ka-in-ka-a) adv.
Tant bien que mal, avec peine, de mauvaise grâce. L'affaire va cahin-caha. Il se porte cahin-caha. Il a fait son devoir, mais cahin-caha.
Aujourd'hui ce n'est plus cela ; Un commis sans peine Gagne une Climène ; et dès qu'à Vincenne En fiacre il la mène, La vertu va Cahin-caha [PANARD, Chansons.]
Terme familier.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Examiné cahy, caha à qui appartient ce mignon, Dist qu'elle ne scet rien de cela [COQUILLART, Enquête de la simple et de la rusée.]
  • XVIe s.
    En cestuy bas estat, en gaignant cahin caha sa poure vie [RAB., Garg. IV, Prologue.]

ÉTYMOLOGIE

  • Du latin qua hinc, qua hac, par-ci, par-là.

cahin-caha

CAHIN-CAHA. loc. adv. Tant bien que mal. Il se dit des Choses qui vont inégalement ou que l'on fait difficilement, à plusieurs reprises, de mauvaise grâce. L'affaire va cahin-caha. Sa santé va cahin-caha. Il a fait ce que je lui demandais, mais cahin-caha. Il n'avance dans ses études que cahin-caha. Il est familier.

cahin-caha


CAHIN-CAHA, adv. (st. famil.) Tant bien que mal; de mauvaise grâce. Il l'a fait cahin-caha.

Traductions

cahin-caha

[kaɛ̃kaa] adv
aller cahin-caha → to hobble along