camard, arde

CAMARD, ARDE

(ka-mar, mar-d' ; le d ne se lie pas : ka-mar et bossu ; au pluriel, semblablement, kamar et bossus ; d'autres prononcent ka-mar-z et bossus)
S. m. et f. Qui a le nez plat et écrasé. Un camard. Une camarde.
Adj. Un nez camard.
C'était une grosse fille écrasée, brune, laide, camarde, avec de l'esprit [SAINT-SIMON, 24, 17]
L'Égypte.... Dans sa robe de sable enfonce enveloppés Ses colosses camards, à la face frappés Par le pied brutal de Cambyse.... [V. HUGO, Voix, 4]
Dans le style burlesque, la camarde, la mort.
Il fut complimenté d'abord Par le Sommeil et par la Mort ; Pour lui faire honneur, la camarde, Contre son humeur, fut gaillarde [SCARRON, Énéide, VI]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mais d'où vient cet orgueil ? on ne void par la ville Un plus rogue vilain, qui contreface mieux Depuis un peu de temps le brave et glorieux Que ce petit camard.... [TABOUROT DES ACCORDS, Bigarr. Descriptions pathétiques]

ÉTYMOLOGIE

  • Même radical que camus.