campos

CAMPOS

(kan-pô) s. m.
Congé donné aux écoliers. Aujourd'hui les écoliers ont campos. Le maître a donné campos à sa classe.
En général, repos, délassement. Prenez campos pour aujourd'hui. Terme familier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et demande au petit Roger, Si ceux que l'on fit desloger Hors des villes, croyoient campos [MAROT, II, 139]
    Avoir campos, pour estre libre [H. EST., Nouveau lang. fr. p. 616]

ÉTYMOLOGIE

  • Accusatif pluriel de campus, champ : c'est-à-dire vous avez les champs, la liberté d'aller vous promener.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

campos

CAMPOS. (On ne prononce pas l'S.) n. m. Repos, relâche qu'on accorde ou qu'on s'accorde. Les écoliers ont campos aujourd'hui. Il s'est donné campos pour toute la journée. Il est familier.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

campos

Avoir Campos, Eleutheria agere, vel liberalia. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

campos


CAMPOS, s. m. [On ne fait point sentir l's.] Au propre, congé qu'on done aux Écoliers; avoir campos, demander campos. — Au fig. famil. Relâche qu'on se done de l'étude, du travail. "Aujourd'hui j'ai pris campos. = Campos est un mot latin, qui signifie les champs; c'est comme qui dirait, quitter la ville et le travail pour aller se promener, se divertir à la campagne.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

campos

Ferien, holiday, rest