canepin

CANEPIN

(ka-ne-pin) s. m.
Épiderme de peau d'agneau ou de chevreau préparée par les mégissiers, et dont on se sert pour éprouver les lancettes.

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. canapium, toile de chanvre, de cannabis, chanvre (voy. CHANVRE), qui, par assimilation, a donné son nom au canepin ; d'autant mieux que canepin a aussi signifié la pellicule prise au dedans du tilleul.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

canepin

CANEPIN. n. m. Épiderme des peaux d'agneau et de chevreau dont on fait des gants de femme et dont on se sert pour éprouver la qualité des tranchants délicats, lancettes, bistouris, etc.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

canepin

Canepin, Un canepin bien delié qui est une petite pelure prinse du dedans de l'escorce du tillet, ou du dehors de l'escorce du bouleau, en quoy les anciens escrivoient. C'est aussi ce que les peauciers levent du dessus d'une peau de mouton parée, et est communéement fort blanc, et mont delié. Scheda, Epidermis, Summa cuticula.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

canepin


CANEPIN, s. m. Peau de mouton très-fine, dont on fait des gants de femme.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788