capelan

(Mot repris de capelans)

CAPELAN1

(ka-pe-lan) s. m.
Prêtre pauvre ou cagot duquel on parle avec mépris.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Allez sur mule avecques une housse, Ainsi tousés [tondu] qu'un moine ou capelan [MAROT, II, 365]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cappellano, chapelain (voy. ce mot).

CAPELAN2

(ka-pe-lan) s. m.
Petit poisson de mer d'une chair délicate, et dont les pêcheurs de morue se servent pour appât (gadus minutus et aussi gadus blennoides). On écrit aussi caplan.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

capelan

CAPELAN. n. m. Petit poisson de mer qui sert d'appât dans la pêche à la morue.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

capelan


CAPELAN, s. m. [2e e muet.] Terme de mépris, pour signifier un Prêtre. M. Collé, indigné de cet usage, dit: un petit collet, un capelan, cela a grand air, voilà un beau ridicule!

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788