capitane

CAPITANE

(ka-pi-ta-n') adj. et s. f.
La galère capitane ou la capitane, nom qu'on donnait en Europe à la principale galère d'un État, excepté en France.
Le chevalier de Villeroy se noya dans la capitane de Malte qui coula à fond [SAINT-SIMON, 74, 219]
Don Juan d'Autriche et Veniero attaquèrent la capitane ottomane [VOLT., Mœurs, 160]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. et ital. capitana, de capitano, capitaine.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

capitane

CAPITANE. adj. et n. Il se disait de la Galère montée par le capitaine général. Galère capitane.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

capitane


CAPITANE, CAPITANESSE, CAPITAINESSE, s. f. Le premier est beaucoup meilleur que les deux aûtres, dit La Touche: on peut même dire qu'il est le seul bon. L'Acad. ne dit point les deux derniers. Le Rich. Port. met le 1er et le 3e, et il omet le 2d. Trév. de Capitainesse renvoie à Capitane. Voyez CAPITAINESSE. La galère principale montée par le Commandant. En France il n'y a plus de Capitane. Acad. Quand les galères étaient en nombre, on ne disait pas la Capitane, mais la Réale.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788