capre

(Mot repris de capres)

CAPRE

(ka-pr') s. m.Terme de marine. Vieux.
Sorte de vaisseau corsaire. Il a été pris par un capre de Dunkerque.
Capre à la part, matelot allant en course sans solde et dans la seule espérance d'avoir part aux prises.

ÉTYMOLOGIE

  • Holl. kaper, du verbe kapen, faire le pirate.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

capre

CAPRE. n. f. Bouton à fleurs du câprier, que l'on confit ordinairement dans le vinaigre. On le dit surtout au pluriel. Manger des câpres. Un baril de câpres. De grosses câpres. Mettre des câpres dans un ragoût. Une sauce aux câpres.

Câpres capucines. Voyez CAPUCINE.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

câpre


*CâPRE, s. f. CAPRE, s. m. [L'a est long dans le 1er, br. dans le 2d.] La câpre, fruit du câprier, est un fruit verd, qu'on confit ordinairement dans le vinaigre. — Un capre, est un vaisseau corsaire. On dit plus souvent Armateur. — Richelet disait aussi cape pour le fruit.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788