caquetoire

(Mot repris de caquetoires)

CAQUETOIRE

(ka-ke-toi-r') s. f.
Chaise basse à dos très élevé et sans bras. C'est ce que nous nommons maintenant causeuse.
Bâton placé au milieu des mancherons de la charrue.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il n'y a pas d'apparence que les femmes aient alors le bec gelé ; pour le moins, j'en repon pour celles de Paris, qui ne se sont tenu d'apeler des caquetoires leurs sieges [H. EST., Apol. d'Hérod. p. 64, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Caqueter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CAQUETOIRE. Ajoutez : - REM. Scarron, Virg. IV, a dit caquetoi ; [Didon] Qui jamais en bonne foi Ne fit du temple un caquetoi.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

caquetoire

CAQUETOIRE. s.f. On appelle ainsi une chaise basse, qui a le dos fort haut, & qui n'a point de bras.

Dictionnaire de L'Académie française 4th Edition © 1762

caquetoire


CAQUETOIRE, s. f. [Kake-toâ-re, 2e e muet, 3e lon.] Fauteuil où l'on caquète à son aise, disent Furetière et Richelet, contre lesquels l'Acad Franç. a décidé que c'est une chaise fort basse et sans bras, et dont le dôs est fort haut. — Et le nom et la chôse sont aujourd'hui hors d'usage.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788