carénage

carénage

n.m.
1. Action de caréner un navire ; son résultat.
2. Partie d'un port où se fait cette opération.
3. Carrosserie d'un véhicule carénée : Le carénage d'une voiture de formule 1.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CARÉNAGE

(ka-ré-na-j') s. m.
Terme de marine. Lieu commode pour caréner un vaisseau, ou lui donner la carène. Le navire est au carénage.
L'action de caréner. Le navire a besoin d'un bon carénage.

ÉTYMOLOGIE

  • Carène.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

carénage

CARÉNAGE. n. m. T. de Marine. Lieu où l'on répare la carène d'un bâtiment. Le navire est au carénage. Bassin de carénage.

Il signifie aussi Action de caréner ou Résultat de cette action. Ce bâtiment a eu un bon carénage. Dans ces deux acceptions on dit plus ordinairement CARÈNE.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

carenage


CARENAGE, s. m. CARèNE, s. f. CARENER, v. a. [2e e muet au 1er, et 3e, è moy. au 2d. Pour le verbe, il est à remarquer que l'e est muet devant la syll. masc. et moy. devant l'e muet: carenant, je carenois, il carena, il a carené; il carène, il carènera.] Carène est la quille et les flancs d'un vaisseau jusqu'à fleur d'eau. Doner carène à un vaisseau, ou, le carener; c'est le mettre sur le côté, pour le radouber aux endroits qui sont dans l'eau. — Carenage, est, 1°. le lieu où l'on done carène à un vaisseau; conduire un vaisseau au carenage; ou l'action de carener; veiller exactement au carenage, ou l'éfet de cette action; ce carenage est bon, ou mauvais.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788