carpeau

CARPEAU

(kar-pô) s. m.
Petite carpe. Une carpe et des carpeaux.
Un carpeau qui n'était encore que fretin [LA FONT., Fabl. V, 3]
Variété de la carpe d'un goût fort délicat, qu'on pêche dans le Rhône et la Saône.

REMARQUE

  • On trouve dans des dictionnaires carpot ; mais l'orthographe et la prononciation carpeau sont anciennes et préférables.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus poissonnier ne autre ne puet ne ne doit vendre barbiaus, tenchiaus, cuerpiaus et anguillestes, desquex les quatre ne valent un denier au moins [, Liv. des mét. 265]
    Que l'en ne pregne carpel dont les deux ne vaillent sept deniers [, Ord. de Ph. le bel. Bibl. des ch. 3e série, t. IV, p. 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Carpe ; wall. carpai.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

carpeau

CARPEAU. n. m. Petite carpe.

Il se dit aussi d'une Variété de carpe que l'on pêche dans le Rhône et dans la Saône et qui est d'un goût fort délicat.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

carpeau


CARPEAU, CARPILLON, s. m. Diminutifs. Petite Carpe. Petit Carpeau.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788