carrosse

carrosse

n.m. [ du lat. carrus, char ]
Voiture de grand luxe, tirée par des chevaux, à quatre roues, couverte et suspendue : Le carrosse de la reine d'Angleterre.
La cinquième roue du carrosse,
personne qui ne sert à rien ou qui est considérée comme inutile.

CARROSSE

(ka-ro-s') s. m.
Voiture à quatre roues, suspendue et couverte. Chevaux de carrosse. Avoir, prendre, rouler carrosse.
Mata menant sa maîtresse à son carrosse [HAMILT., Gramm. 4]
Elle monta promptement en carrosse [ID., ib. 7]
La pauvre femme n'ose pas aller en carrosse [SÉV., 143]
Son carrosse était demeuré à demi-lieue de Vitré [ID., 69]
Et mon homme d'avoir chiens, chevaux et carrosses [LA FONT., Fables, VII, 14]
Comme il n'y avait pas longtemps que les carrosses à glaces étaient en usage [HAMILT., Gramm. 7]
Il descend du palais, et trouvant au bas du grand degré un carrosse qu'il prend pour le sien, il se met dedans ; le cocher touche, et croit ramener son maître dans sa maison [LA BRUY., 11]
Tu te trompes si, avec ce carrosse brillant, ce grand nombre de coquins qui te suivent et ces six bêtes qui te traînent, tu penses que l'on t'en estime davantage [ID., 2]
Fig. Il est brutal, stupide comme un cheval de carrosse, c'est un vrai cheval de carrosse, se dit d'un homme brutal et stupide.
Comment, grand cheval de carrosse ! [MOL., Bourg. gent. II, 3]
Il est vrai que cela est écrit du style d'un cheval de carrosse [VOLT., Lett. Helvétius, 1er mai 1763]
Carrosse de voiture s'est dit au XVIIIe siècle pour ce que nous appelons diligence.
Un carrosse de voiture qui allait à Bordeaux fut dans la route attaqué par des voleurs [MARIVAUX, Vie de Marianne, 1re partie, p. 7]
Terme de marine. Logement sur l'arrière d'un bâtiment.
Terme de pêche. Petit parc très bas dont le dessus est couvert par un filet.

SYNONYME

  • CARROSSE, VOITURE. On ne dira pas : mon carrosse est à la porte ; je vous prendrai dans mon carrosse ; il faut dire : ma voiture est à la porte ; je vous prendrai dans ma voiture. Carrosse implique une idée de luxe et de faste qui n'en permet l'emploi que dans certains cas.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et ensuite un gros vilain carosse qui acouchoit de petits carossillons [D'AUB., Faen. IV, 20]
    On murmura aussi que les carosses seroient censurées [, Sat. Ménipp. 198]
    Un carrosse à trente-six portieres [une charrette] [OUDIN, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. cairosse ; de l'ital. carrozza, forme dérivée de carro, char (voy. CHAR).
    Carrozza étant féminin en italien, carrosse a été féminin : Toujours d'un valet ta carrosse est suivie [RÉGNIER, Él. 2]
    L'italien ayant d'autre part carroccio, on a dit aussi carroche.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CARROSSE. Ajoutez :
    Anciennement, avoir de quoi faire rouler un carrosse, être riche [, Dict. de l'Acad. éd. 1694]
    Un homme à carrosse, une dame à carrosse, ceux qui se distinguent du peuple par l'équipage d'un carrosse, ceux qui font rouler le carrosse [FURETIÈRE, 1690]

carrosse

CARROSSE. n. m. Ancienne voiture d'apparat à quatre roues, suspendue et fermée. Carrosse de louage. Aller en carrosse. Avoir carrosse.

Fig., Rouler carrosse, Être assez riche pour avoir une voiture, pour mener un certain train de vie.

Fig. et fam., C'est une cinquième roue à un carrosse, C'est une personne, une chose qui ne sert à rien.

cârrosse


CâRROSSE, ou CâROSSE, s. m. CâRROSSIER, s. m. [Kâroce, ro-cié; 1re lon. r f. 3e e muet au 1er, é fer. et dout. au 2d.] Cârosse, est une voiture fermée à quatre roûes, qui sert à la ville et à la campagne. Faire rouler un cârosse; prendre cârosse; aler en cârosse, mener un cârosse, etc. — Cârossier, Faiseur de cârosses.
   On dit, proverbialement, d'un homme brutal et grossier, que c'est un cheval de carosse. — On apèle cârossier, un cheval propre à bien tirer le cârosse.

Traductions

carrosse

coachכרכרה (נ), מרכבה (נ), קרוכין (ז), כִּרְכָּרָהkoetsколымагаcarrozza, cocchioTrainerтреньор教練Coach (kaʀɔs)
nom masculin
voiture tirée par des chevaux

carrosse

[kaʀɔs] nm → (horse-drawn) coach