cassement

cassement

n.m.
Cassement de tête,
Fam., vieilli grande fatigue intellectuelle causée par un bruit insupportable ou un problème à résoudre.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CASSEMENT

(kâ-se-man) s. m.
Action de casser.
Fig. Cassement de tête, sorte de fatigue intellectuelle causée par le travail ou les affaires, ou par un grand bruit.
Terme de jardinage. Rupture complète du rameau lorsqu'il est à l'état ligneux, pratique analogue au pincement, mais qui en diffère par l'époque, le pincement se faisant quand le rameau est herbacé.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et nous ferons souldoyer et contenter vous et ceux de vostre compagnie du jour de vostre partement jusques à votre cassement [GODEFROY, Annotations sur l'Hist. de Charles VI, p. 777, dans LACURNE.]
    Telle chose sera soufisante d'effacer la faute du cassement de nostre vœu [LOUIS XI, Nouv. XXX]

ÉTYMOLOGIE

  • Casser.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cassement

CASSEMENT. n. m. Action de casser. Il s'emploie surtout figurément et familièrement. Cassement de tête, Travail de l'esprit difficile et obsédant.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5