chablis

1. chablis

n.m.
Vin de Bourgogne blanc.

2. chablis

n.m. [ de chabler ]
Arbre renversé par le vent.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CHABLIS1

(cha-bli) s. m.
Terme d'eaux et forêts. Le chablis est le bois que la force du vent ou quelque orage abat dans les forêts.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que soubz umbre de caable l'en ne face vente de chesnes [, Ordonn. des rois, t. VII, p. 775]
    Caables ou arbres abatuz ou secz [, ib.]
  • XVIe s.
    Telles restrinctions de lune n'ont lieu pour le boismort, ni pour le bois-chablis, qui est le presque abbatu par le vent, car on les peut prendre en tous temps, coupant à pied les arbres qui ont defailli [O. DE SERRES, 807]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. cablicia, chaableium, caplim, la coupe de bois ; capellus, capilum ; anc. franç aulcuns cables ou arbres abattus ; le bois nommé caables [DU CANGE, cabulus.]
    Le chaple des espées [DU CANGE, capulare]
    Il y a dans ces mots deux radicaux : l'un avec un b, écrit cable, cablicia et mieux caable, vient de quadabalum, chadabula, sorte d'engin de guerre, propre à renverser, qui vient du grec (voy. CHABLE 2) et auquel se rattache ac-cabler ; et l'autre caplim, chaple, qui veut dire tailler, couper, et qui vient du latin capulare, frapper.

CHABLIS2

(cha-bli) s. m.
Vin blanc renommé. Boire du chablis.

ÉTYMOLOGIE

  • Nom de lieu. C'est à tort que plusieurs personnes prononcent et écrivent Châblis.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

chablis

CHABLIS. n. m. Bois abattu par le vent ou qui est tombé de vétusté dans une forêt. Vendre les chablis.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

châblis


CHâBLIS, s. m. Bois abatus dans les forêts par le vent.  

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788