chancellement

(Mot repris de chancellements)

CHANCELLEMENT

(chan-sè-le-man) s. m.
Mouvement de ce qui chancelle. Le chancellement d'un homme ivre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Chancellement [ROB. ESTIENNE, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Chanceler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHANCELLEMENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Titubatio, cancellemens [ESCALLIER, Vocab. lat. franç. 2499]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

chancellement

CHANCELLEMENT. n. m. Action de chanceler.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

chancellement

Chancellement, Titubatio, vel Titubantia.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

chancellement


CHANCELLEMENT, Acad. CHANCèLEMENT. Danet, Tachard, Trév. s. m. [1re lon. 2e è moy. 3e e muet: en a le son d'an.] Démarche qui n'est pas ferme. Action de ce qui penche de côté et d'aûtre, et menace de tomber. "Je m'aperçus de son chancèlement. Ce mot est peu usité. L'Acad. le met sans remarque.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788