chantelage

CHANTELAGE

(chan-te-la-j') s. m.
Terme de droit féodal. Droit qu'on payait pour la vente du vin.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le chantellage de vin, c'est assavoir de chacun tonneau de vin vendu es dits hostels et en chacun d'eux, quatre deniers parisis [, Ordonn. des rois de Fr. t. III, p. 313]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. chantelagium, cantelagium, de cantellus, proprement chanteau, mais qui s'est confondu avec canterium, chantier (voy. CHANTIER 1).