chantourné

CHANTOURNÉ2

(chan-tour-né) s. m.
Pièce d'étoffe, garnie ordinairement de galons ou de quelques autres ornements, et recouvrant une pièce de bois travaillée qu'on met entre le dossier et le chevet d'un lit.

ÉTYMOLOGIE

  • Chantourné 1.

chantourné

CHANTOURNÉ. s. m. Pièce d'un lit, qui est de bois bien travaillé, ou couverte d'étoffe, et qui se met entre le dossier et le chevet. Ce chantourné est bien fait.

chantourné

CHANTOURNÉ, ÉE. participe

chantourné


CHANTOURNÉ, s. m. CHANTOURNER, v. a. [Le verbe et le substantif se prononcent de même: 1re lon. 3e é fer.] Un Chantourné est la pièce d'un lit, qui est d'un bois bien travaillé, ou couvert d'étofe, et qui se met entre le dôssier et le chevet. — Chantourner, couper en dehors, ou évider en dedans une pièce de bois, de fer ou de plomb, suivant un dessein. = L'Acad. ne met pas ce verbe. Le Rich. Port. ne le dit que de ce qui est coupé en dehors, suivant un profil.