charpie

charpie

n.f. [ de l'anc. fr. charpir, déchirer ]
Anc. Produit obtenu par effilage ou râpage de tissu usé, qu'on utilisait pour panser les plaies.
Mettre ou réduire qqch en charpie,
le déchirer en menus morceaux ; le déchiqueter : En jouant, le chiot a réduit le journal en charpie.

charpie

(ʃaʀpi)
nom féminin
figuré
en miettes, en morceaux mettre qqch en charpie

CHARPIE

(char-pie) s. f.
Fils provenant de morceaux de vieille toile de 8 à 10 centimètres de longueur et d'autant de largeur, que l'on a effilés.
Les Filles-Dieu portent et reportent çà et là les bouillons, la charpie [CHATEAUB., Génie, IV, III, 6]
Fig. Cette viande est en charpie, se dit d'une viande trop cuite, et dont les fibres se détachent.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Decouppez les membres par morceaulx, et mis à la charpie, c'est à dire que de la cuisse l'en face trois pieces [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    On remplira la playe de charpy sec [PARÉ, VI, 1]
    ... Se gardant y mettre de la charpie [ID., VIII, 33]
    Et sera mis dessus de la charpie seiche [ID., XV, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. charpi, charpis, s. m. ; picard, carpie ; Saintonge, charpille. Charpi, s. m. qui se dit dans les provinces et dans le peuple et qui est devenu une faute, et charpie sont le participe passé de l'ancien verbe charpir (charpir la laine, la Rose, 20429 ; il desmembrent et charpissent, G. CHASTELAIN, Expos. sur vérité mal prise) conservé dans quelques provinces (Berry charpir, mettre en loques ; wallon, cherpi, éfaufiler), et qui vient, par changement de conjugaison, du latin carpere, couper, tondre. Charpie est plus ancien dans la langue que ne l'indique l'historique ; car on trouve, dans des textes latins du XIIIe siècle carpia, ce qui suppose le français charpie.

charpie

CHARPIE. n. f. Amas de petits fils tirés d'une toile usée que l'on a coupée par morceaux. Faire de la charpie. La charpie servait à panser les plaies, les ulcères.

Mettre une chose en charpie, La déchirer en menus morceaux.

Fig., Cette viande est en charpie, se dit d'une Viande bouillie qui est trop cuite et comme réduite en filaments.

charpie

Charpie, Linamentum.

charpie


CHARPIE, s. f. [2e lon. 3e e muet. Plusieurs disent charpis, masculin, mais mal: on dit, de la charpie, et non pas, du charpis. On les disait l'un et l'aûtre assez indiféremment; et l'Acad. se contenta d'abord de dire que quelques-uns disent charpis, et le font masc. Dans la dern. édit. elle ne met que charpie. — La Touche préfère celui-ci, sans condamner l'aûtre. Aujourd'hui charpis est hors d'usage.] Amas de petits filets tirés d'une toile usée et dépécée: il sert à mettre dans la plaie et les ulcères. — En Provence, plusieurs disent de l'écharpie pour de la charpie: c'est un grossier barbarisme. On dit figurément, (st. famil.) d'une viande bouillie, qui est trop cuite, qu'elle est en charpie.

Traductions

charpie

lint

charpie

Lint

charpie

皮棉

charpie

מוך

charpie

보풀

charpie

Lint

charpie

[ʃaʀpi] nf
en charpie (fig) → in shreds, in ribbons