chassieux, euse

CHASSIEUX, EUSE

(cha-si-eû, eû-z') adj.
Qui a de la chassie.
Des veux Encore bien flétris, rouges et chassieux [RÉGNIER, Sat. X]
Substantivement. Un chassieux.
Ce qui plaît à l'œil sain offense un chassieux [RÉGNIER, Sat. v.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dous [deux] choses nous encombrevent, nostre oil si estoient chaceuols et oscur, et cil habiteveit en une lumiere où om ne puet aprochier [ST BERN., 526]
  • XIIIe s.
    La celidoine me prenez, Od let de femme la mellez, Ceo garist les oilz chacius [, Ms. St-Jean]
    Et li visages et li blans des iex seront pale et piers et cacieus [ALEBRANT, f° 16]
  • XIVe s.
    Les yeulx chacieux, pleins d'ordure [J. BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 6]
  • XVe s.
    Cette vilaine alla jetter les yeux Sur un vieillard riche, mais chassieux [VILLON, Ball.]
  • XVIe s.
    Une sanie qui fait que les palpebres se glutinent de nuit ensemble, et les rend chassieuses [PARÉ, XV, 11]
    Il est rare d'y veoir un homme malade ; et m'ont asseuré n'en y avoir veu aulcun tremblant, chassieux, esdenté ou courbé de vieillesse [MONT., I, 236]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, chachioux, chassioux ; espagn. cegajoso. Ménage, en indiquant l'espagnol cegajoso, a montré la vraie étymologie de chaceuols, signifiant comme l'espagnol : qui voit mal. Cegajoso représente un latin fictif caecaliosus ; chaceuol représente caecutiolus. Maintenant faut-il séparer chaceuol de chassie ? Cela est difficile, du moment que chaceuol montre caec changé en chac. Chassie viendra du latin caecutia, vue faible, de caecus, aveugle, en vieux français, ciu. Chassie a donné chacius, chassieux.