chatière

(Mot repris de chatières)

chatière

n.f. [ de chat ]
1. Petite ouverture au bas d'une porte destinée à laisser passer les chats.
2. Trou d'aération dans les combles.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

chatière

(ʃatjɛʀ)
nom féminin
ouverture en bas d'une porte pour laisser passer les chats Le chat passe par la chatière pour sortir.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

CHATIÈRE

(cha-tiê-r') s. f.
Trou pratiqué à une porte pour le passage des chats. Par extension, une ouverture quelconque.
M. le prince, en arrière du service, regardait par la chatière et s'applaudissait de sa malice noire [SAINT-SIMON, 75, 227]
Fig. Voie dérobée.
Pelletier, soutenu du crédit de son père, était introduit [pour être premier président] par la chatière de la main de Saint-Sulpice [ID., 173, 56]
Pertuis qu'on ménage pour donner issue aux eaux d'un bassin.
Piége pour prendre les chats.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et por tous ces ostex [hôtels, logis] se boutent, Ne clés ne barres ne redoutent, Ains s'en entrent par les fendaces, Par chatieres et par crevaces [, la Rose, 18636]

ÉTYMOLOGIE

  • Chat ; picard, catière, gouttière.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHATIÈRE. Ajoutez :
    Il s'est dit, par plaisanterie, pour refuge, demeure d'un chat.
    Raton [Voltaire travaillant à une réponse à Guénée] joue actuellement avec la souris nommée Guénée ; mais ses pattes sont bien faibles ; je ne sais si ce combat du chat et du rat d'église pourra amuser les spectateurs ; le parti du rat est bien fort, il est toujours prêt à étrangler Raton ; et on voudrait le prendre dans sa chatière, si on ne disait pas quelquefois que ce n'est pas la peine, et que Raton est mort ou autant vaut [VOLT., Lett. à d'Alembert, 18 nov. 1776]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

chatière

CHATIÈRE. n. f. Ouverture qu'on pratique aux portes des greniers, ou ailleurs, pour laisser passer les chats. Faire une chatière à une porte.

Il signifie, par extension, Ouverture pratiquée pour l'écoulement des eaux d'un bassin.

Il se dit aussi d'un Piège pour prendre les chats.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

chatière


CHATIèRE, s. f. [2e è moy. et long.] Trous qu'on laisse aux portes des greniers ou âilleurs, pour laisser passer les chats.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

chatière

Katzenklappe

chatière

[ʃatjɛʀ] nf (= porte) → cat flap
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005