chaux

Recherches associées à chaux: chaux vive

chaux

n.f. [ lat. calx, calcis ]
1. Oxyde de calcium présent dans le marbre, la craie, la pierre à bâtir, etc.
2. Cette matière, obtenue en chauffant des calcaires et utilisée dans l'industrie.
Bâti à chaux et à sable,
Sout. se dit de qqn qui est très robuste.
Chaux éteinte,
chaux que l'on obtient par action de l'eau sur la chaux vive.
Chaux vive,
chaux qui ne contient pas d'eau, obtenue par calcination de calcaires.
Lait de chaux,
mélange de chaux et d'eau, utilisé surtout pour badigeonner les murs.

CHAUX

(chô ; l'x ne se lie pas ; de la chô et du sable ; Chifflet, Gramm. p. 218, fait même remarque) s. f.
Substance très répandue dans la nature, surtout en combinaison avec l'acide carbonique qui forme avec elle la pierre à bâtir et les marbres, ou avec l'acide sulfurique qui forme avec elle le gypse ou pierre à plâtre. Chaux vive, celle qu'on a débarrassée de son acide carbonique en la chauffant à grand feu dans des fours à chaux. Pierre à chaux, fragments ou morceaux de marbre et plutôt encore de pierre à bâtir commune qu'on veut réduire à l'état de chaux vive. Chaux hydratée, chaux vive sur laquelle on a versé de l'eau, qui l'échauffe, la dissout et forme avec elle une pâte fine et blanche douée de qualités alcalines très énergiques. Chaux éteinte, c'est la même chose que la chaux hydratée, lorsqu'elle est refroidie. C'est avec la chaux éteinte et le sable qu'on forme le mortier le plus solide. Bâtir à chaux et à sable, bâtir très solidement. Chaux hydraulique, celle qui durcit sous l'eau. Chaux maigre, celle qui n'augmente pas au contact de l'eau. On dit dans le sens opposé chaux grasse.
Lait de chaux, blanc de chaux, chaux éteinte étendue d'assez d'eau pour s'étaler avec le pinceau et couvrir les murs comme un badigeon. Eau de chaux, eau qui tient de la chaux en dissolution.
Terme de chimie. Protoxyde de calcium, alcali qu'on obtient en calcinant les carbonates calcaires naturels. Dans l'ancienne chimie, chaux métalliques, tous les oxydes métalliques, de couleur plus ou moins blanche, obtenus en exposant les métaux à l'action du feu.

PROVERBE

    Cela est fait à chaux et à ciment. ou à chaux et à sable, se dit d'une affaire qui est faite solidement, avec toutes les formalités nécessaires.
    Était à lui par hyménée Conjointe à chaux et à ciment [SCARRON, Virg. travesti, dans LEROUX, Dict. comique.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E il fist cax et pierre atraire [, Rou, 10211]
  • XIIIe s.
    Et fist porter à tous communement la chaut et le mortier [H. DE VALENC., XI]
    Cil des vaissiaus lor jettoient chau vive es ielx [ID., XXXII]
    L'en doit conter à droiture d'une teneure, puiser et abruver ses bestes, et droiture de pestre là, si et de fere i la chous, et de sablon foïr [, Liv. de just. 141]
    Boine chauc vive [ALEBRANT, f° 34]
  • XVe s.
    Mais sa consequence et sa preuve Ne tiennent à chaulx ne à sablon [COQUILLART, Plaidoyer de la simple et de la rusée]
  • XVIe s.
    Et mettras en l'eaue quelque quantité de chaux esteinte pour mieux les blanchir [PARÉ, IV, chap. compl.]
    Prenez chaux vive lavée par neuf fois, puis incorporée avec onguent rosat [ID., X, 9]
    Si très fort a esté cassé [le fondement de la justice], Qu'il ne tient ne à chaux ne à sable [, l'Ancien monde gottic, dans FABRE, Études sur la Basoche, p. 272]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, châse ; namur. chause ; rouchi, cauche ; picard, keuche, keux, caus ; provenç. calz, caus, quaus ; catal. cals ; espagn. et portug. cal ; ital. calce ; du latin calx, calcis.

chaux

CHAUX. n. f. T. de Chimie. Alcali qui se trouve ordinairement combiné avec certains acides, et surtout avec l'acide carbonique. Les marbres, la craie, etc., sont des carbonates de chaux. Les coquilles d'huîtres et d'oeufs contiennent de la chaux. Phosphate de chaux.

Il se dit communément du Carbonate de chaux ou Pierre à chaux qu'on a fait cuire dans des fours. Ainsi préparée, elle s'échauffe dans l'eau, s'y dissout et forme une pâte fine et blanche qui, étant mêlée avec du sable ou du ciment, compose le mortier dont on se sert dans les constructions de pierres et de briques. Four à chaux. Mortier à chaux et à sable, à chaux et à ciment. Bâtir à chaux et à sable.

Chaux vive, Chaux qui n'a point été imprégnée d'eau. Chaux éteinte, Celle qui a perdu ses propriétés en restant exposée à l'air, ou qu'on a délayée dans de l'eau.

Chaux hydraulique, Chaux qui a la propriété de durcir sous l'eau.

Lait de chaux, blanc de chaux, eau de chaux. Voyez LAIT, BLANC et EAU.

Prov. et fig., Bâti à chaux et à sable. Voyez BÂTIR.

chaux


CHAUX, s. f. [Chô, long: l'x ne se prononce pas.] Pierre calcinée par le feu, qui entre dans la composition du mortier, pour bâtir. — Être à chaux et à sable, (st. fig. fam.) se dit des afaires solides, et pour lesquelles on a pris toutes les précautions possibles. On dit aussi, à chaux et à ciment. — L'Acad. ne met que celui-ci.

Traductions

chaux

Kalklimekalk, gebrande kalkגיר (ז), סיד (ז), סִיד, גִּירcalçkalkkalkocalmészcalcecalxkalkwapnocalkalk石灰ασβέστι, ασβέστηςجِيرُvápnokalkkivapno石灰석회известьปูนขาวkireçvôiвар石灰 (ʃo)
nom féminin
produit dérivé du calcaire blanchir un mur à la chaux

chaux

[ʃo] nflime
blanchi à la chaux → whitewashed