chemineau

(Mot repris de chemineaux)
Recherches associées à chemineaux: cheminot, chevalier

chemineau

n.m.
Vx ou litt. Vagabond qui parcourt les chemins ; trimardeur.
Remarque: Ne pas confondre avec cheminot.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CHEMINEAU

(che-mi-nô) s. m.
Cheminée portative.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et renversa les busches en la cheminée sur les cheminaux [chenets] [FROISS., II, III, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Cheminée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. CHEMINEAU (che-mi-nô), s. m.
    Nom, à Rouen, d'un petit pain lourd en forme de turban que l'on mange dans le carême avec du beurre salé, [, Rev. crit. 1er janv. 1876, p. 12]

    HISTORIQUE

    • XIIIe s.
      L'autres crie : Gastiaus rastes, Je les aporte toz fetis ; Chaudes tartes et siminiaus [GUILL. DE LA VILLENEUVE, les Crieries de Paris, dans les Fabliaux de Barbazan, t. II, p. 276]
      (Méon dit en note que siminel est encore le nom d'un gâteau en Picardie).

    ÉTYMOLOGIE

    • C'est une autre forme de l'anc. franç. seminel, sorte de gâteau, bas-lat. simenellus, du lat. simila, fleur de farine.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

chemineau

CHEMINEAU. n. m. Ouvrier qui parcourt les campagnes, et, plus ordinairement, Vagabond, rôdeur, qui vit de petites besognes, d'aumônes ou de larcins. Cette région était infestée de chemineaux.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

chemineau

nom masculin chemineau
Vieux. Personne qui erre.
mendiant, vagabond -littéraire: gueux -populaire: trimardeur.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004