chèrement

(Mot repris de cherement)

chèrement

adv.
1. Au prix de gros sacrifices : L'indépendance du pays a été chèrement acquise.
2. Litt. Avec affection et tendresse : Aimer chèrement son bébé affectueusement, tendrement
Vendre chèrement sa vie,
se défendre vaillamment jusqu'à la mort.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

chèrement

(ʃɛʀmɑ̃)
adverbe
figuré en échange de gros efforts défendre chèrement sa place de premier
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

CHÈREMENT

(chê-re-man) adv.
D'une manière affectueuse et tendre.
Vous n'êtes aimée en nul lieu du monde si chèrement qu'ici [SÉV., 8]
Cela pourrait bien être, il m'aimait chèrement [CORN., Poly. I, 4]
Cela peut être encore, ils s'aimaient chèrement [ID., Sertor. I, 2]
Ne sois point rebelle à mon commandement Qui te donne un époux aimé si chèrement [ID., Cid, V, 7]
Si l'histoire de l'Église garde chèrement la mémoire de cette reine [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Conservez ce livre chèrement [MOL., Éc. des f. III, 2]
Jamais elle [ma douleur] ne quittera Un cœur qui chèrement toujours la gardera [ID., l'Étour. II, 6]
À haut prix. Payer, acheter, vendre chèrement une marchandise.
On achète des étoffes chèrement [PASC., Prov. 8]
Hazael m'acheta chèrement [FÉN., Tél. IV]
La cour ne voulut pas les [Coligni et Bouteville] acheter assez chèrement [VOLT., Louis XIV, 6]
Ah ! c'est trop fort ; vit-on jamais pareille usure ? - Monsieur, je ne crois pas mériter cette injure Pour avoir obligé monsieur votre neveu ; Je l'aimais chèrement. - Il y paraît, morbleu ! [ANDRIEUX, les Étourdis, III, 3]
Fig. Il paya cette courte joie chèrement.
Une dignité qu'à la fin il voulut quitter comme trop chèrement achetée [BOSSUET, le Tellier.]
Vendre chèrement sa vie ou faire acheter chèrement sa vie, ne succomber qu'après avoir fait beaucoup de mal à l'ennemi.
Maison, dans une plaine rase avec sept à huit cents hommes seulement devant des milliers d'ennemis, perdit tout espoir ; déjà même il ne songeait plus qu'à gagner un bois pour vendre plus chèrement sa vie, quand.... [SÉGUR, Hist. de Napol. XI, 12]
On dit au même sens, mais dans le langage familier, vendre chèrement sa peau.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    La mort Rolant [je] lur cuid cherement vendre [, Ch. de Rol. CCXIV]
  • XIIe s.
    Mout chierement [la trahison] sera gueredonée [, Ronc. p. 49]
    Ne me vout [voulut] pas Diex por neant donner Tous les soulas qu'ai eüs en ma vie ; Ains les me fait chierement comparer [payer] [, Couci, XXII]
  • XIIIe s.
    Et il les achetoient moult volentiers et chierement [JOINV., 234]
  • XVe s.
    Si les pria le dit roi cherement, qu'ils volsissent si bien penser [FROISS., I, I, 126]
    Puisqu'ainsi est que loingtain de vous suis, Ma maistresse, dont Dieu scet s'il m'ennuye, Si chierement vous requiers que je puis, Qu'il vous plaise.... [CH. D'ORL., Bal. 12]
  • XVIe s.
    De tant de peine endurée Je ne me plains nullement, Mais de l'avoir declairée Je me repens cherement [ST-GEL., 140]
    Qu'ilz ne mourussent point sans vendre cherement leur mort aux vainqueurs [AMYOT, Arist. 41]
    Oultré de douleur et de regret pour la mort de luy qu'il avoit aimé si cherement [ID., Eum. 3]
    Leurs filles, lesquelles tant chierement avoient nourries en tout exercice vertueux [RAB., Pant. III, 46]
    Cettuy-ci [un précepteur] qu'il avoit fait venir exprès et qui estoit bien cherement gagé [MONT., I, 193]

ÉTYMOLOGIE

  • Chère, et le suffixe ment ; provenç. caramen ; espagn. et ital. caramente
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

chèrement

CHÈREMENT. adv. Tendrement, avec beaucoup d'affection, avec beaucoup d'amour. Je l'aime chèrement. Je conserve cela chèrement. En ce sens il a vieilli.

Il signifie plutôt À haut prix. Acheter chèrement. Vendre, payer chèrement sa marchandise. Fig., Il paya chèrement sa victoire. Il me vendit chèrement cette faveur.

Vendre chèrement sa vie, la faire acheter chèrement, se dit d'un Homme qui, avant de périr, tue ou blesse plusieurs de ceux qui l'attaquent. On dit dans le même sens, mais trivialement, Vendre chèrement sa peau.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

chèrement


CHèREMENT, adv. [Chèreman; 1re è moy. et long, 2e e muet.] 1°. Tendrement: je l'aime chèrement. = 2°. À~ haut prix. Hazaël m'acheta chèrement, dit Mentor dans Télémaque. — Vendre ou faire acheter chèrement sa vie, ou sa peau. (Le 1er est noble, le 2d est bâs.) Tuer beaucoup d'énemis avant que de périr.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

chèrement

adverbe chèrement
1.  Avec courage.
bravement, courageusement, héroïquement, vaillamment -littéraire: hardiment, valeureusement.
2.  Moyennant de gros sacrifices.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

chèrement

[ʃɛʀmɑ̃] advdearly
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005