chevalet

(Mot repris de chevalets)

chevalet

n.m.
1. Support permettant de maintenir un objet sur lequel on travaille : Poser une bûche sur un chevalet pour la scier.
2. Support en bois sur lequel un peintre pose un tableau en cours d'exécution ; support sur lequel on expose un tableau achevé.
3. Support des cordes d'un instrument de musique : Le chevalet d'une guitare.
4. Ancien instrument de torture.

CHEVALET

(che-va-lè ; le t ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les che-va-lè-z et... ; chevalets rime avec traits, jamais, succès) s. m.
Support pour tenir l'objet sur lequel on travaille. Chevalet de corroyeur, de scieur de bois, de peintre. Terme de peinture. Tableau de chevalet, tout tableau d'une étendue quelconque et autre que les fresques et les plafonds. Terme d'astronomie. Chevalet du peintre, petite constellation méridionale.
Instrument de punition, sorte de cheval de bois dont le dos était fait en talus et sur lequel on mettait des soldats qui avaient commis quelque faute, en leur attachant des boulets aux pieds. Instrument de torture analogue usité dans l'antiquité. Il expira sur le chevalet.
Mince pièce de bois qui supporte les cordes tendues sur la table d'un violon, d'un alto, d'un violoncelle et de tous les instruments de la même famille. Le chevalet repose sur la table supérieure de l'instrument et lui communique les vibrations des cordes.
Terme de construction. Grand tréteau en charpente. Pièce d'étai dans les réparations. Natte de paille que le couvreur place sous les échelles étendues sur les combles.
Terme de chasse. Bâton garni de chevilles pour apprendre au chien d'arrêt à rapporter.
Terme de pêche. Instrument du fabricant d'hameçons.
Terme de métier. Banc de travail dans plusieurs métiers. Boîte à l'usage du cartier. Pièce d'une presse d'imprimerie. Armature d'une fusée de guerre. Machine à forer dont se servent les serruriers.
Espèces de chevaux de frise en travers des rivières.
Appareil de support pour les armes dans un camp.
10° Terme de marine. Chacun des deux montants qui portent la roue du gouvernail. Machine pour passer les câbles d'un lieu à un autre.
11° Terme de botanique. Nom vulgaire de l'arum vulgaire.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et avec eux vinrent gens pour gagner, qui amenerent sur petits chevalets [chevaux] et sur petites mules, pain mal cuit, povre vin [FROISS., I, I, 39]
    Et chargerent douze petits chevalets de douze sacs [ID., I, I, 131]
    Si devez savoir que tantost il monta sur son chevalet [se fâcha], car il avoit la teste chaude et fumeuse [LOUIS XI, Nouv. v.]
  • XVIe s.
    Ils les detiroient sur le chevalet [supplice] [AMYOT, Lucull. 35]
    Il fist desmonter environ 70 harquebuzes à croq de dessus leurs chevalets, et les fist porter par ses gardes [CARLOIX, VI, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de cheval ; wallon, chafolè ; espagn. caballete ; ital. cavalletto.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHEVALET. Ajoutez :
    12° Pont de chevalets, pont militaire établi sur des chevalets. Chevalet à la Birago, chevalet dont les pièces s'assemblent à volonté, et qui est employé dans la construction des ponts militaires.
    13° Chevalet de couteau, synonyme de porte-couteau.

    REMARQUE

    • Le chevalet de fusée n'est point une armature, c'est un appareil employé pour lancer la fusée.
      Un effectif de 12 compagnies d'infanterie et de 4 sotnias de cosaques, avec 16 pièces d'artillerie et quelques chevalets de fusées [, Journ. offic. 14 mai 1873, p. 3091, 2e col.]

chevalet

CHEVALET. n. m. Support plus ou moins mince qui sert à tenir élevées les cordes d'un violon, d'une basse et de quelques autres instruments à cordes.

Il se dit encore d'un Instrument de bois sur lequel les peintres posent et appuient les tableaux auxquels ils travaillent.

Tableau de chevalet, Petit tableau, ou tableau de moyenne grandeur, qu'on a travaillé et fini avec grand soin.

Il se dit en général de Ce qui sert aux artisans, dans différents métiers, à tenir l'ouvrage élevé ou baissé, pour travailler plus commodément. Chevalet de scieur de long.

Il se disait anciennement d'un Instrument de supplice ou de torture.

chevalet

¶ Le chevalet d'une viole, rebec, ou semblable, Magas, magadis, vel Magadium.

chevalet


CHEVALET, s. m. [1re e muet, 3e è moy. le t final ne se pron. pas.] 1°. Morceau de bois fort mince, qui sert à tenir élevées les cordes d'un violon, basse, viole, luth, etc. — 2°. Instrument de bois, sur lequel les Peintres pôsent les tableaux de médiocre grandeur, pour y travailler: tableau de chevalet. = 3°. Étaies qu'on met à un batiment qu'on veut reprendre sous oeuvre. = 4°. Sorte de suplice usité parmi les Anciens. On n'en parle qu'à l'ocasion des martyrs. "Il fut condamné à être mis sur le chevalet.

Traductions

chevalet

easel, bridge, sawbuck, sawhorseסומכה (נ)schraag, ezel, kam [muziek], pijnbank, schildersezel, werkbank, brug, zaagbokstablochevaletşevaletкобыла, кобылка, мольбертcavallettoStaffeleiEasel이젤Staffli (ʃəvalɛ)
nom masculin
support pour tableau

chevalet

[ʃ(ə)valɛ] nm [peintre] → easel