choix

choix

n.m.
1. Action de choisir ; ce qui est choisi : Elle a fait le bon choix. Il a arrêté son choix sur ce modèle sélection
2. Possibilité de choisir : Vous avez le choix entre diverses motorisations pour votre tondeuse option
3. Ensemble de choses, d'éléments parmi lesquels on peut choisir : La bibliothèque met à la disposition du public un large choix d'ouvrages éventail, gamme
4. Ensemble d'éléments retenus pour leur qualité : Un choix de poèmes anthologie, florilège, sélection
Au choix,
avec liberté de choisir : Nos modèles ont trois ou cinq portes au choix. Le logiciel est au choix de l'utilisateur selon sa volonté
De choix,
de qualité : Ils ne vendent que des articles de choix.
N'avoir que l'embarras du choix,
avoir à choisir entre de nombreuses possibilités.

CHOIX

(choî ; l'x se lie : un choî-z heureux) s. m.
Action de choisir, faculté de choisir. Un choix éclairé. Faire son choix. Remettre la chose au choix d'un autre. Le choix du sénat a été approuvé.
C'est le choix de la nation qui mit d'abord le sceptre entre les mains de vos ancêtres [MASS., Pet. car. Écueils.]
Le choix d'elle et de vous [entre elle et vous] est assez inégal [MOL., Mél. I, 5]
Il est un heureux choix de mots harmonieux ; Fuyez des mauvais sons le concours odieux [BOILEAU, Art p. I]
Un si beau choix fut sans doute une inspiration d'en haut [PATRU, dans BOUHOURS, Nouv. rem.]
Mon choix sera suivi, c'est un point résolu [MOL., F. sav. V, 3]
Préférence accordée à une personne ou à une chose.
Quand je ne saurais autre chose de vous, sinon que vous êtes le choix de ce grand génie [le cardinal de Richelieu] qui n'a fait que des miracles [CORN., Disc. de réception à l'Acad. fr.]
Parmi tant d'amis, il faut faire un choix prudent [BOSSUET, Polit.]
Mon père a consenti que je suive mon choix [CORN., le Ment. I, 1]
Nous l'allons voir ici faire choix d'un époux [ID., D. San. I, 1]
Et criblant mes raisons pour en faire un bon choix [RÉGNIER, Sat. XI]
Hippocrate ne fait Choix de ses mots [LA FONT., Abb. mal.]
Il veut bien donner ce qui vient de son choix [SÉV., 457]
De quelque heureux époux que l'on dût faire choix [RAC., Iph. I, 3]
Cet honneur vous regarde et j'ai fait choix de vous [ID., Mithr. III, 1]
Ma haine avait le choix [CORN., Pomp. IV, 4]
Tout est ici tellement changé que je ne vois plus guère de choix entre le séjour de Munster et celui de Paris [VOIT., Lett. 196]
Dans ce dur et triste choix de se perdre ou de perdre les siens [ST-ÉVREM., II, 10]
Celle-ci fit un choix qu'on n'aurait jamais cru, Se trouvant à la fin toute aise et toute heureuse De rencontrer un malotru [LA FONT., Fabl. VI, 5]
Je confie à vos soins Les plantes que par choix cultivait ma tendresse [DELAV., Paria, III, 1]
Sans choix, c'est-à-dire sans discernement, sans distinction. Une érudition entassée sans choix.
Ces volumes sans choix à la tête jetés [BOILEAU, Lutr. v.]
Il mangeait de toutes choses sans choix [BOSSUET, Bern. 1]
Vous avais-je sans choix Confondu jusqu'ici dans la foule des rois ? [RAC., Bérén. III, 1]
Ronsard est dur, sans goût, sans choix, Arrangeant mal ses mots, gâtant par son françois Des Grecs et des Latins les grâces infinies [RAC., Lett. 113, La Fontaine à Racine.]
À son choix, à sa volonté.
Que s'il était au choix de notre âme insensée De languir toujours en ces lieux [la terre], Nous traînerions nos maux sans aucune pensée De régner jamais dans les cieux [CORN., Imit. I, 22]
Avoir à répondre oui et non à son choix [PASC., Prov. 5]
Chacun peut à son choix disposer de son âme [RAC., Andr. III, 2]
Et de ses ennemis se défaire à son choix [VOLT., Triumv. II, 2]
N'avoir pas le choix, être réduit à une extrémité qui ne laisse pas d'alternative.
Ce qui a été particulièrement choisi, élite.
On y monte [à une galerie] par un escalier dérobé, et le maître du logis la pourrait appeler sa bibliothèque, s'il voulait donner au choix le nom qui se donne à la multitude [BALZ., Socrate chrét. Disc. 11]
Tu vois toute la pourpre et tout le choix de Rome Se ranger à l'envi sous les lois d'un seul homme [BRÉBEUF, Phars. II]
Il est fort peu d'endroits Dont il n'ait le rebut aussi bien que le choix [CORN., le Ment. I, 1]
Terme de blason. Armes de choix, armoiries qu'un particulier compose à sa fantaisie, et sans les avoir acquises. On dit aussi armes arbitraires.

REMARQUE

  • Choix a un double sens actif ou passif : actif, le choix de cet homme, c'est-à-dire le choix qu'a fait cet homme ; passif, c'est-à-dire le choix qui a été fait de cet homme.

SYNONYME

  • CHOIX, ÉLITE. Des hommes de choix sont des hommes choisis pour un objet quelconque ; les grenadiers sont des hommes de choix, puisqu'ils sont choisis à cause de leur taille ; des hommes d'élite sont des hommes qui excellent au-dessus des autres ; à l'armée les compagnies d'élite sont des compagnies qui ont une prééminence ; des compagnies de choix seraient des compagnies choisies entre plusieurs. Mais, à part cet emploi, choix et élite se confondent : le choix de Rome, dans Brébeuf, c'est l'élite de Rome, et on ne peut distinguer entre : le choix de ces tableaux a été acheté par les Anglais, et l'élite de ces tableaux.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [Il] Vit la raison qui n'est mie à son chois [, Ronc. p. 25]
    Car faisons une chose, se il vous vient à chois [, Sax. XXXIII]
    Ainsi pourons aler as bois, Abres [arbres] tranchier et prendre à chois [WACE, Rou, 5975-6074]
  • XIIIe s.
    Mais ce que distes, se vos plest, S'irés demain en la forest, Quel vie volrés demener, En bos u en riviere aler ; Se vos volés aler en bois, Et ce vos plaise en vostre cois.... [, Partonop. V. 1779]
    Avoir et grans richesses [ils] orent tout à leur chois [, Berte, LXI]
    Il est au quois de le [la] feme, quant ses barons est mors, de laissier tous les muebles et toutes les dettes as hoirs [BEAUMANOIR, XIII, 9]
  • XIVe s.
    Or fay le quel que tu vouldras, Et y pense tout à loisir ; Quant à chois es, tu pues choisir [BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 27]
  • XVIe s.
    Ils ne voyent pas de chois entre memoire et entendement [MONT., I, 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Choisir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHOIX. Ajoutez :
    à choix, en ayant le choix.
    J'aurais fait mon bonheur d'avoir pour maîtresse Mlle de Graffenried ; mais, à choix, je crois que je l'aurais mieux aimée pour confidente [J. J. ROUSS., Confess. IV]

choix

CHOIX. n. m. Action de choisir. Faire un bon choix, un mauvais choix. Faire choix de quelqu'un ou de quelque chose. On lui a dicté son choix. J'approuve votre choix. C'est un choix digne de vous.

Il signifie quelquefois Pouvoir, faculté de choisir. On lui a donné, laissé le choix. Demander le choix. Vous aurez le choix. Vous serez maîtresse du choix. Il y a du choix dans ce magasin, Il y a une grande quantité d'objets entre lesquels on peut choisir.

Il signifie encore Ce qu'il y a de meilleur ou qu'on a jugé le meilleur. Un choix de livres. Marchandise de choix. Morceau de choix. Choix de poésies. Un heureux choix de mots.

Sans choix, Sans discernement, sans distinction. Il achetait, sans choix, toute sorte de livres. Il mange de toutes choses, sans choix. Il assemble ses idées sans méthode et sans choix.

choix


CHOIX, s. m. [Trév. met Choix, ou Chois. Le premier est plus suivant l'usage; le second est plus conforme à l'analogie de choisir. Pron. choâ, monos. long..] Préférence d'une chôse ou d'une persone à une aûtre, ou à plusieurs aûtres. — L'Acad. dit aussi élection dans sa définition, comme elle dit élire dans celle de choisir. Cela n'est pas fort exact. — 1°. Choix et élection ne sont rien moins que synonymes. Celui-là se dit de celui qui choisit, celui-ci de celui qui a été choisi: l'un a le sens actif, l'aûtre le sens passif. Votre élection c'est quand vous avez été élu; votre choix quand vous avez choisi. Quand on dit l'élection du Consul, on parle du Consul qui a été élu; quand on parle du choix du Sénat, on parle du Sénat qui a choisi. "L'Election miraculeuse de St. Ambroise, pour le gouvernement de l'Église de Milan, justifia le choix que le Prince en avoit fait pour gouverner la Province. Bouh. Beauz.
   2°. Choix se dit d'un seul, et élection de plusieurs. Un Souverain choisit; un Corps, une Communauté élisent. Bouhours. Le Roi ayant nommé M. de Turenne pour comander, ce choix plut à tout le monde. Aûtrefois l'élection des Evêques se faisait par le peuple. Election ne vaudrait rien dans le premier exemple, ni choix dans le second. Bouh. L'Acad. ne distingue point l'usage de ces deux mots; mais la remarque du Père Bouhours est fort juste. L. T.
   3°. Choix et élite ont aussi des sens et des emplois diférens. Le premier a une signification active, et le second, une signification passive. L'élite est ce qui est choisi parmi ce qu'il y a de meilleur; le choix est l'action de choisir. On peut dire des Soldats dont un Général a fait choix pour une expédition importante et délicate, qu'ils sont l'élite de l'armée. — Brébeuf n'a pas fait cette distinction. Il n'y a pas regardé de si près, parce que le mot élite ne l'acomodait pas.
   Tu vois toute la pourpre et tout le choix de Rome
   Se ranger à l'envi sous les lois d'un seul homme...
   C'est là qu'est réuni tout le choix d'Italie.
   Élite était là le mot propre: l'élite des Romains, l'élite de l'Italie.
   4°. Un troisième parti n'est pas un troisième choix, comme le dit l'Ab. Prévot. (Hist. des Voy.) "Ce qui les chagrina, (ces Princes Japonois) c'est qu' ils se voyoient dans la nécessité de revenir à la Cour Impériale... mais on ne leur laissoit pas de troisième choix entre ce parti et celui de s'ouvrir le ventre. — Je ne sais si c'est la traduction litérale de l'Anglais, mais cela n'est bon dans aucune langue. Il falait dire: on ne leur laissait que le choix entre ce parti, etc.
   5°. On dit adverbialement, à votre choix, à son choix: Un Anonyme dit simplement à choix. "Il semble que vous tenez la vie et la mort en votre main, et qu'il vous est facile de la dispenser à choix. J. J. Rouss. dit aussi: "Je défie que vous puissiez éviter à la fois ces deux reproches: mais, à choix, préférez le premier. Dans la première phrâse, il faut dire à votre choix; dans la seconde, si vous avez à choisir.

Synonymes et Contraires
Traductions

choix

Wahl, Auswahl, Auslese, Wahlmöglichkeit, Angebot, Spitzhackechoice, pick, option, election, selection, varietykeuze, verkiezing, keur, keus, optie, greep, bloemlezing, keus, keuze, het besteאופציה (נ), בחירה (נ), בררנות (נ), מבחר (ז), מִבְחָר, בַּרְרָנוּת, בְּחִירָהkeus, keuseeleccióvýběrvalg, bedste udvalgelektoelección, escogido, lo mejor, surtidoválasztékvalsceltaescolha, designação, eleição, melhorвыбор, лучший представительval, valaktεπιλογήkeusإِنْتِقَاء, اِخْتِيارhakku, valintaizbor選択선택, 최상의 것valgkilof, wybórตัวเลือก, ส่วนที่ดีที่สุดkazma, seçeneksự lựa chọn, tinh hoa精华, 选择Избор選擇 (ʃwa)
nom masculin
1. action de choisir faire un choix
2. fait de pouvoir choisir avoir le choix laisser le choix à qqn
3. ensemble de choses disponibles un grand choix de couleurs

choix

[ʃwa] nm
(faculté de choisir)choice
avoir le choix → to have the choice
je n'avais pas le choix → I had no choice
(action de choisir)choice
Avez-vous fait votre choix? → Have you made your choice?
de mon choix → of my choosing
de son choix (= qu'il a choisi) → of his choosing (= qu'elle a choisi) → of her choosing
C'est un bon choix → It's a good choice.
un choix de société → a choice for society
(assortiment où choisir)selection
Il n'y a pas beaucoup de choix dans ce magasin → There's not a very wide selection in this shop.
un grand choix de ... → a wide selection of ...
(autres locutions) de choix → choice modif, selected
de premier choix (COMMERCE)class one, grade one
au choix
fromage ou dessert au choix → a choice of dessert or cheese