cinquantenier

(Mot repris de cinquanteniers)

CINQUANTENIER

(sin-kan-te-nié) s. m.
Commandant de cinquante hommes. Officier de ville qui recevait du quartenier les ordres de la ville pour les faire savoir aux bourgeois. Chaque quartenier avait sous lui deux cinquanteniers. Officier de milice bourgeoise.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    [Jean Lyon] ordonna secretement à tous les capitaines des blancs chaperons.... aux cinquanteniers.... et leur dit.... [FROISS., II, II, 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Cinquante.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cinquantenier

CINQUANTENIER. s. m. Celui qui commande cinquante hommes. Il s'est dit anciennement en parlant De la milice et de la police des villes. On fit avertir les cinquanteniers.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

cinquantenier


CINQUANTENIER, s. m. [Sein-kante-nié; 2e lon. 3e e muet, 4e é fer.] Celui qui comande cinquante hommes. = Il ne se dit qu'en parlant de la Milice et de la police des Villes. On manda les Cinquanteniers.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788