cirque

(Mot repris de cirques)

cirque

n.m. [ lat. circus ]
1. Espace abritant une piste entourée de gradins, où se donnent des représentations ; spectacle donné dans cet espace et constitué d'une série de numéros d'acrobatie, de dressage, etc. ; ensemble des artistes, des animaux et du matériel nécessaires pour donner ces spectacles : Les enfants adorent aller au cirque. Le cirque s'installe à l'entrée du village chapiteau
2. Dans l'Antiquité, amphithéâtre découvert où se disputaient les combats de gladiateurs et les courses de chars à Rome : Les jeux du cirque arène
3. Vallée en demi-cercle, entourée de montagnes aux parois abruptes : Le cirque de Gavarnie est un site touristique des Pyrénées.
4. Fam. Ensemble d'actes difficiles à réaliser, de choses compliquées ; désordre né de ces difficultés : Quel cirque pour arriver jusqu'ici ! Tous ces papiers éparpillés, c'est le cirque ! chaos
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CIRQUE

(sir-k') s. m.
Vaste enceinte où les anciens se réunissaient pour la célébration des jeux publics.
Du pain, les jeux du cirque, un sacrifice aux dieux [M. J. CHÉN., Tibère, III, 4]
Par extension.
Paris, triste cité ! détourne tes regards Vers le cirque, où l'on voit aux accords de la lyre S'unir les prestiges des arts [V. HUGO, Odes, I, 7]
Cirque olympique, nom donné par les frères Franconi vers la fin de la première Révolution à une enceinte circulaire et couverte où l'on exécutait divers exercices d'équitation. Absolument. Un cirque, une telle enceinte. Le cirque Napoléon. Le cirque de l'Impératrice.
Terme de géologie. Vallée de montagnes qui s'élargit et prend une forme arrondie. Le cirque de Gavarnie dans les Pyrénées. Bassin de montagnes disposé circulairement.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Cirque estoit un lieux à Rome dedié au commun pour fere chose publique, si comme estoient jeuz, solempnitez [BERCHEURE, f° 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin circus, en grec, cercle, anneau.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cirque

CIRQUE. s. m. Lieu destiné, chez les anciens Romains, pour les jeux publics, et particulièrement pour les courses de chevaux et de chars. Les jeux du cirque. Remporter le prix aux jeux du cirque. Les cirques étaient ordinairement de figure ovale.

On donne aujourd'hui le même nom à Des enceintes circulaires et couvertes, destinées aux spectacles donnés par des écuyers. Le cirque olympique, à Paris. Le cirque royal, à Londres.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

cirque


CIRQUE, s. m. [Cirke et non pas cier-ke.] Lieu destiné chez les anciens Romains pour les jeux publics, et particulièrement pour les courses de chevaux et de chariots.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

cirque

nom masculin cirque
1.  Enceinte dans la Rome Antique.
2.  Familier. Agitation désordonnée.
remue-ménage -familier: bazar, chahut, chantier, pétaudière, souk -populaire: bordel, foutoir, ramdam.
3.  Populaire. Attitude outrée.
scène -familier: cinéma, comédie, vie.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

cirque

Zirkuscircus, Zirkus, cirque, corriecircus, beestenboel, gekkenhuis, keteldal, krater [ster]מכתש (ז), קרקס (ז), מַכְתֵּשׁ, קִרְקָסτσίρκοcircoسِرْكcirkuscirkuscircosirkuscirkusサーカス서커스sirkuscyrkcircoциркcirkusโรงละครสัตว์sirkrạp xiếc马戏场Цирк (siʀk)
nom masculin
1. spectacle avec des animaux, des acrobates aller au cirque
2. grande tente où a lieu un spectacle avec des animaux etdes acrobates Un cirque est installé sur la place.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

cirque

[siʀk] nm
(= spectacle) → circus
Emmène les enfants au cirque → Take the children to the circus.
(= arène) → amphitheatre (Grande-Bretagne), amphitheater (USA)
(GÉOGRAPHIE)cirque
(fig) (= pagaille) → shambles sg (= chichis) → carry-on
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005