civilement

civilement

adv.
1. En dehors de la religion : Se marier civilement sans cérémonie religieuse
2. Selon les dispositions du droit civil (par opp. à pénalement).
3. Sout. En respectant les bonnes manières, avec civilité poliment
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CIVILEMENT

(si-vi-le-man) adv.
En matière civile. Poursuivre, juger civilement. Être mort civilement, être frappé de la privation de tous ses droits civils.
En cet état-là il est mort civilement, et s'est comme déposé soi-même [BALZ., 7e Discours sur la cour.]
Être civilement responsable du dommage causé par une personne sur laquelle on a autorité, être tenu des réparations qui dépendent du droit civil, en cas de délit.
Avec civilité, d'une façon honnête et polie. Il m'a reçu fort civilement.
Il en a usé le plus civilement du monde [HAMILT., Gramm. 5]
Je ne laisse pas de vivre civilement avec ceux qui ne le croient pas [FONTEN., Les mondes, 2e soir.]
Je n'ai garde d'insulter sur vos misères, comme vous le reprochez civilement [BALZ., Liv. V, lett. 3]
C'est une grande bonté à vous de prendre la peine de m'écrire et de me traiter aussi civilement que si je ne vous avais pas les infinies obligations que je vous ai [VOIT., Lett. 129]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Home est ordené à vivre civilment et en communité [ORESME, Eth. VIII, 14]
    L'on dit que telz gens conversent civilment [ID., ib. 180]
  • XVIe s.
    Qui repond pour un criminel corps pour corps, avoir pour avoir, n'en est pourtant tenu que civilement [LOYSEL, 671]
    Et pource qu'il y a deux voies de se justifier, l'une civile et l'autre chevaleresque, je m'offre à deffendre civilement, que.... [M. DU BELLAY, 489]
    Sylla ayant du commencement usé moderéement et civilement de sa fortune [AMYOT, Sylla, 64]
    En quoy je ne sçay s'il feit sagement ne civilement, de prendre inimitié capitale à l'encontre d'un tel personnage [ID., Flam. 37]

ÉTYMOLOGIE

  • Civile, et le suffixe ment ; provenç. civilment ; ital. civilmente. Dans l'ancien français, civilment, civil est aussi au féminin, par la règle des adjectifs latins en is qui sont des deux genres.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CIVILEMENT. - HIST. Ajoutez :
  • XVe s.
    L'avons restitué et restituons à ses bone fame et renommée.... satisfaction faicte à partie civilement tant seulement, se faicte n'est [, Lettres de remission, dans Romania, avril 1873, p. 234]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

civilement

CIVILEMENT. adv. T. de Procédure. En matière civile, en procès civil. Procéder civilement. Juger civilement. Poursuivre civilement.

Être mort civilement, Être frappé de mort civile.

Être civilement responsable d'un délit, Être responsable du dommage qui résulte d'un délit commis par une personne sur laquelle on exerce quelque autorité.

Il signifie aussi Avec civilité. Vivre civilement avec quelqu'un. Traiter civilement. Recevoir civilement. Agir, parler civilement.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

civilement

Civilement, Ciuiliter, Vrbane.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

civilement

adverbe civilement
Littéraire. Avec civilité.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

civilement

civilmente (sivilmɑ̃)
adverbe
de manière non religieuse se marier civilement
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

civilement

[sivilmɑ̃] adv
(= poliment) → civilly
(ADMINISTRATION) se marier civilement → to have a civil wedding
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005