cléricature

(Mot repris de cléricatures)

CLÉRICATURE

(klé-ri-ka-tu-r') s. f.
L'état, la condition du clerc ecclésiastique. Lettres de cléricature.
Après quatre ans de théologie faits comme ils peuvent l'être par obéissance, il quitta la cléricature, et par piété et par amour pour les mathématiques [FONTEN., Ozanam.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le roy peut justicier ses officiers clercs, pour quelque faute que ce soit commise en l'exercice de leurs charges, nonobstant le privilege de clericature [P. PITHOU, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. clericatura, de clericatus, clergé (voy. CLERGÉ).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cléricature

CLÉRICATURE. n. f. État ou Condition de celui qui se prépare à entrer dans les ordres. Lettres de cléricature. Droit de cléricature. Privilèges de cléricature.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

clericature

Clericature, Le privilege de clericature, Eximium ius rasi verticis, Infulae initiati verticis, nouacula aut forfice perstricti.

Il se veut aider de sa clericature, Implorat iura sacerdotij.

Alleguer sa clericature, ou sa tonsure, S'aider de sa lettre de tonsure, Sacrosancti capitis ius vsurpare, Ius initiati verticis vsurpare.

Alleguer sa clericature, et demander son renvoy par devant son juge d'Eglise, Exposcere translationem fori infularis.

Estre debouté de sa clericature, Infularum praesidio excludi, Infulari iure mulctari.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606