clisse

clisse

n.f. [ de claie, et éclisse ]
1. Petite claie pour égoutter les fromages clayon
2. Enveloppe d'osier ou de jonc qui sert à protéger des bouteilles.

CLISSE

(kli-s') s. f.
Petite claie d'osier ou de jonc pour égoutter les fromages. Enveloppe d'osier tressé mise autour d'une bouteille qu'on porte habituellement, afin de l'empêcher de se casser.
Terme de chirurgie. Morceau de bois ou de carton plat, long et étroit, servant à maintenir les os fracturés ; on dit aujourd'hui éclisse.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et fondement qui est fondé sur clisse Ne peut souffrir ne pierre ne mortier [EUST. DESCH., dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Ma maîtresse avoit un coche de clisse [d'osier], qui n'estoit gueres suspendu que de cordes [D'AUB., Faen. III, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, cicle, claie formée de branchages flexibles : de l'ancien haut-allem. kliozan, fendre.

clisse

CLISSE. n. f. Espèce de petite claie faite d'osier, de jonc, qui sert particulièrement à faire égoutter des fromages ou à entourer des verres, des bouteilles pour les empêcher de se casser.

clisse


CLISSE, s. f. CLISSÉ, ÉE, adj. [Klice, klicé, cé-e; 2ee muet au 1er, é fer. aux deux autres, long au dernier.] Clisse est un clayon, une petite claie, faite d'osier, de jonc, propre à faire égouter les fromages. = Clissé se dit de ce qui est garni de clisse; bouteille clissée.