clos

(Mot repris de closant)

1. clos, e

adj.
1. Fermé : Les paupières closes.
2. Définitivement terminé : L'incident est clos qu'il n'en soit plus question
Trouver porte close,
ne trouver personne au lieu où l'on se présente.

2. clos

n.m.
1. Terrain cultivé et entouré de murs, de haies ou de fossés.
2. Vignoble : Le clos Vougeot.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CLOS2

(klô ; l's se lie : un clos attenant, dites : un klô-z attenant) s. m.
Terrain cultivé et clos de haies ou de murs. Un clos de vigne. Un jardin et le clos attenant.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    N'aureie anuit [cette nuit] paiz ou repos, Se il giseit dedens mon clos [, Grégoire le Grand, p. 86]
    Ensi coume la voie change, Lez un essart delez un clous, Iluec dut Renart estre enclous [, Ren. 539]
    Es clos devant la porte de la cité garnie, Là troverent sarcus [cercueil] de marbre de Persie [, Ch. d'Ant. IV, 439]
    De ce clos où il les avoient mis, les fesoient traire l'un après l'autre [JOINV., 242]
  • XVe s.
    Une petite chapelle, qui estoit pour le temps dehors la Reole ; et quand le comte l'eut conquise, cette chapelle fut mise au clos de la ville [FROISS., I, I, 240]
  • XVIe s.
    De toy, o Pan, qui augmentas son clos [MAROT, I, 218]

ÉTYMOLOGIE

  • Clos 1 ; Berry, clous.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

clos

CLOS. n. m. Espace de terre cultivé et fermé de murs ou de haies, de fossés, etc. Un clos de vingt arpents. Clos de vigne. Clos d'arbres fruitiers.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

clôs


CLôS, CLôSE, partic. et adj. [Klô, klôse, 1re lon. 2e e muet.] Fermé. Jardin clôs de murâilles. Porte clôse, Ville clôse. — Pâque clôs, le Dimanche de Quasimodo, qui suit immédiatement celui de Pâques. — Champ clôs: Lice, lieu enfermé de murâilles, où les Champions combataient aûtrefois. "Combatre en champ clôs. — Il a les yeux clôs, il est mort: "Il n'eut pas plutôt les yeux clôs, que, etc. — À~ yeux clôs, aveuglément et sans examiner. "Je signerai à yeux clôs tout ce que vous voudrez. — On dit plutôt, les yeux fermés.
   On dit, figurément, (st. famil.) bouche clôse! n'en parlez pas, tenez cela secret. — Ce sont lettres clôses, c'est une chôse secrète et cachée. — Se tenir clôs et coi, tranquille et sans mouvement; clôs et couvert, en lieu de sureté, de peur d'être pris. Plus figurément encôre, cacher ses pensées et ses desseins. "Je l'ai voulu faire parler, mais il se tient clôs et couvert.
   CLôS, s. m. CLOSEAU, s. m. [Klô, klozo, 1re lon. au 1er, 2e dout. au sing. du 2d. lon. au pluriel, closeaux, pron. klozô.] Clôs est un espace de terre cultivé et fermé. Clôs de vigne, d'arbres fruitiers. — Closeau est un petit jardin de paysan, clôs de haies.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

clos

(klo)

close

omheindstukland, dicht, gesloten, omheind stuk landבלום (ת), גדור (ת), מוגף (ת), סגור (ת), עצום (ת), גָּדוּר, סָגוּר, עָצוּםenclosed, close, field, vineyardĉirkaŭbarita kulturejo關閉 (kloz)
adjectif
1. fermé un terrain clos les yeux clos
2. terminé L'incident est clos.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

clos

[klo, kloz]
pp de clore
adj
voir maison, huis, vase
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005