coffré, ée

COFFRÉ, ÉE

(ko-fré, frée) part. passé.
Mis en prison.
Ton affaire allait bien, le drôle était coffré [MOL., l'Étour. V, 1]
Un mot du maire du lieu et me voilà coffré [P. L. COUR., II, 300]
Terme de marine. Navire bien coffré, navire qui a la muraille des gaillards élevée et bien fermée.