colisée

COLISÉE

(ko-li-zée) s. m.
Vieux amphithéàtre romain, bâti par Vespasien, et consacré par Titus son fils, où toutes les provinces de l'empire étaient représentées en statues, et Rome au milieu avec une pomme d'or à la main.
Vieux palais ruinés, chef-d'œuvre des Romains, Et les derniers efforts de leur architecture ; Colisée où souvent ces peuples inhumains De s'entr'assassiner se donnaient tablature [SCARRON, Sonnet.]
Nom donné à quelques anciens monuments, qui sont des théâtres ou des amphithéâtres.

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. coliseum, de colosseum, de colossus, en grec, colosse ; ainsi dit selon les uns à cause de son immensité, selon les autres à cause de la statue colossale de Néron qui en occupait jadis l'emplacement.
Traductions

colisée

Colosseo