colle

colle

n.f. [ gr. kolla ]
1. Substance servant à assembler durablement, par contact, des matériaux : Il me faudrait de la colle pour plastique.
2. Fam. Question à laquelle il est difficile de répondre : Poser une colle.
3. Arg. scol. Interrogation orale ou écrite visant à contrôler les connaissances.
4. Arg. scol. Punition consistant à obliger un élève à être présent dans les locaux scolaires en dehors des heures où il a cours retenue
Faites chauffer la colle,
Fam. se dit, par plaisanterie, quand on entend un bruit de casse.
Pot de colle,
Fam. se dit d'une personne importune, dont on ne peut se débarrasser.

COLLE

(ko-l') s. f.
Préparation molle et homogène qu'on obtient en délayant de la farine dans de l'eau, et en soumettant le tout à la chaleur, et qui sert à joindre d'une manière fixe certains objets. Colle forte, gélatine extraite des rebuts de substances animales, tels que les oreilles, les pieds, les rognures de peau.
Populairement, bourde, menterie, ainsi dite, parce qu'une attrape est comparée à une chose qui colle. En voilà une colle ! Donner une colle. Terme d'écolier ou plutôt d'aspirant à une école spéciale. Professeur ou maître de colles, examinateur qui vient à certains jours faire aux aspirants des questions difficiles et auxquelles ils ne sont pas préparés, afin qu'ils apprennent à y répondre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Chose mollée [moulée] atachée à cole seur l'arçon [, Liv. des mét. 209]
  • XVe s.
    Dames ne sont mie si lourdes.... Pour leur faire acroire merveilles, Elles changent si souvent leurs colles [AL. CHARTIER, La belle dame sans mercy.]
  • XVIe s.
    Prenez colle des menuisiers, fondue en eau chaude [PARÉ, X, 9]
    Donner ou ficher la colle [attraper] [OUDIN, Curios. fr.]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. cola ; ital. colla ; du latin colla.

colle

COLLE. n. f. Matière gluante et tenace dont on se sert pour joindre deux choses et pour faire qu'elles tiennent ensemble. Colle de farine. Colle d'amidon. Colle forte. Colle de poisson. Faire de la colle. Fondre de la colle. Chauffer de la colle. Faire tenir, faire joindre avec de la colle.

Il signifie aussi, dans le langage des étudiants, les Interrogations auxquelles ils sont soumis en vue des examens, et aussi une Punition infligée pour quelque faute.

colle

Colle, Colla, collae, Gluten, Glutinum, Il vient de kolla.

Colle à bouche, Ichthyocolla.

Colle à menuisier, Fabrile glutinum.

Colle à or, Chrysocolla, Santerna.

colle


COLLE, s. f. [Kole: 2e e muet.] Matière gluante et tenace, dont on se sert pour joindre des chôses, et pour faire qu'elles tiènent ensemble. Colle de farine, d'amidon, de poisson. Colle forte; colle à châssis, etc. Faire de la colle. — Bassement et populairement, bourde, menterie: il lui a doné une colle.

Synonymes et Contraires

colle

nom féminin colle
1.  Familier. Fait de punir un élève.
2.  Familier. Question embarrassante.
Traductions

colle

glue, adhesive, paste, cement, gum, stickylijm, plakmiddel, plaksel, (het) nablijven [straf], (onverwacht) proefwerk, repetitie, strikvraag, vervelend iets, kleefstofדבק (ז), דֶּבֶקcualepidloKlebstoff, Uhugluilo, gluocola, pegamento, engrudoliimaenyv, ragasztolemlimcolalim, klisterκόλλαcollaغِراءlimljepilo接着剤klejклейกาวtutkalhồ dán胶水Лепило (kɔl)
nom féminin
1. produit utilisé pour faire tenir des chosesensemble un bâton de colle
2. question difficile poser une colle à qqn
3. punition scolaire avoir une heure de colle

colle

[kɔl] nf
(pour assembler, réparer)glue; (à papiers peints)paste, wallpaper paste
un tube de colle → a tube of glue
colle forte → superglue®
(= devinette) → teaser, riddle
Je n'en sais rien: tu me poses une colle → I really don't know: you've got me there.
(ÉDUCATION) (= test) → test (= punition) → detention
J'ai une heure de colle samedi prochain → I've got an hour's detention next Saturday.