colonnade

(Mot repris de colonnades)

colonnade

n.f.
Rangée de colonnes qui soutient et orne une construction.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

colonnade

(kɔlɔnad)
nom féminin
ensemble, rangée de colonnes les colonnades des temples grecs
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

COLONNADE

(ko-lo-na-d') s. f.
Terme d'architecture. Suite de colonnes qui forment galerie, et décorent un édifice. La colonnade du Louvre.
L'or du commerce a élevé les fastueuses colonnades de l'hôpital de Greenwich [CHATEAUB., Génie, III, I, 6]
Là leurs gigantesques fantômes [des nuages] Imitent les murs des cités.... Là s'élèvent des colonnades.... [LAMART., Harm. I, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Colonne ; ital. colonnato.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

colonnade

COLONNADE. n. f. T. d'Architecture. Suite dé colonnes rangées avec symétrie pour servir d'ornement à un grand édifice, à une place publique, etc. La colonnade de Saint-Pierre. La colonnade du Louvre.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

colonnade


COLONNADE, s. f. COLONNE, s. f. [Kolonade, kolone. Aûtrefois, par respect pour l'étymologie, on écrivait Colomne, Solemnel: aujourd'hui on a secoué ce respect, souvent excessif et outré? On écrit colonne, Colonnade; solennel, solennité. On en viendra puis à écrire Colone, Solanel.] Colonne est un pilier de forme ronde, pour soutenir ou orner un bâtiment. — Colonnade, grand nombre de colonnes, rangées pour servir d'ornement à un grand édifice, à une place, à un jardin, etc.
   COLONNE, a plusieurs aûtres sens: il se dit des piliers d'un lit, aûtrement apelés quenouilles; d'un livre, dont les lignes ne sont pas de toute la largeur de la page, mais en ocupent la moitié, ou le tiers. "Les Dictionaires sont ordinairement imprimés en colonnes. Quelquefois on numérote chaque colonne; ordinairement on ne numérote que les pages, et l'on dit, page telle, 1re, 2de, ou 3e colonne. = On le dit aussi des divisions d'une armée en lignes, qui ont peu de front: L'armée marchait sur six colonnes; et en Physique, d'une quantité de matière fluide de figûre cylindrique, qui a une hauteur et une bâse déterminée, réellement, ou par la pensée: Colonne d'air, colonne d'eau. = Figurément, apui, soutien: Colonnes de l'Église, de l'État, les grands personages qui les soutiènent par leur capacité, par leur vertu, par leur courage. "La justice et la piété sont les Colonnes de l'État. — Les deux montagnes du détroit de Gibraltar s'apèlent les Colonnes d'Hercule.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

colonnade

colonnade

colonnade

שדרת עמודים (נ)

colonnade

kolonáda

colonnade

Kolonnade

colonnade

[kɔlɔnad] nfcolonnade
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005