communal, ale

COMMUNAL, ALE

(ko-mu-nal, na-l') adj.
Qui appartient à une commune ; qui la concerne. Propriété communale. Bois communaux. Collége communal, collége qui est entretenu par une commune.
S. m. Un communal, et, plus souvent au pluriel, les communaux, terre dont l'usage est commun aux habitants d'une commune ou de plusieurs communes. Vache paissant dans le communal.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Ils] tiennent l'enchalz [la poursuite], tuit en sunt cumunel [tous y prennent part] [, Ch. de Rol. 175]
  • XIIe s.
    Ferez, Franzois, tuit somes comunal [, Roncisv. p. 61]
    Respondent Franc comunal à un ton [, ib. p. 71]
    Vers lui chevauchent tuit maistre et comunal [, ib. p. 78]
    Deux mille pauvres i metrai comunaus [, ib. 193]
    Et pesout [pesait] la chevelure dous cens sicles al peis cumunal [, Rois, 171]
  • XIIIe s.
    Paradis est celestiaus ; Mès n'est mie à toz communaus [, Ren. 6774]
  • XVe s.
    À ce ne failloit mie nostre prince : douls et humain, communal entre ses amis, fier et hardy contre ses adversaires [CHRIST. DE PISAN, Charl. V, III, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Commun ; wallon, kimonez, kimognez, terres communales ; namurois, comugnez, même sens ; provenç. cominal, comunal, cumunal ; espagn. comunal ; ital. comunale.