compérage


Recherches associées à compérage: ristourne

COMPÉRAGE

(kon-pè-ra-j') s. m.
Affinité spirituelle entre le parrain et la marraine, et entre chacun d'eux et le père et la mère de l'enfant.
Fig. Connivence de celui qui sert de compère à un charlatan. Connivence et complicité dans toute espèce de supercherie.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Renart ne dote [craint, respecte] mariage, Ne parenté ne comperage [, Ren. 8286]
    Note que ce qu'est establi generaument, si cum comperage, n'empeeche pas mariage à fere solement, mès il depiece le fet [, Liv. de just. 199]
    Le comperage qui estoit entre eus [BEAUMANOIR, LXI, 64]
  • XVIe s.
    Ce renard, sous ombre de comperage, trompoit les pauvres renards et les mettoit en la gueule des chiens [DESPER., Contes, XXX]

ÉTYMOLOGIE

  • Compère.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMPÉRAGE. Ajoutez :
    Dans l'Aunis, fête à l'occasion d'un baptême, [, Gloss. aunisien, 1870, p. 90]

compérage

COMPÉRAGE. n. m. Relation qui existe entre deux personnes qui ont tenu ensemble un enfant sur les fonts de baptême.

comperage

Comperage, et Commerage, Lustrica cognitio, Initialis necessitudo, In lustrali piscina propinquitas contracta, Spiritualis necessitudo. B.

compérage


COMPÉRAGE, s. m. COMPèRE, s. m. [1re lon. 2e é fer. au 1er, è moy. et long au 2d.] Compérage, qualité de compère. Il ne se dit que dans le style familier: "Ce compérage lui tient au coeur. "Ils se voient tous les jours, sous prétexte de compérage. Dans le Droit, on dit compaternité, que l'Acad. ne met pas. = Compère, est celui qui a tenu un enfant sur les Fonts; et il a ce nom relativement au père et à la mère de l'enfant, et par raport à celle avec qui il a tenu cet enfant. "C'est mon compère, il a tenu un de mes enfans; ou, j'ai tenu un de ses enfans; ou, j' ai tenu un enfant avec lui.
   En style figuré familier, compère, homme fin, adroit, qui va à ses intérêts, et dont on doit se défier: "C'est un compère. = Bon compère, bon compagnon; homme de bone humeur. = Compère, est aussi un terme d'amitié, quand on parle des jeunes gens: "Le Marquis (de Grignan) sera ici mercredi: je vous avoue que je serai ravie d'embrasser ce petit Compère. Sév. = Tout se fait par compère et par commère; la faveur et la protection décident de tout. "Je voudrois être à deux mille lieues de mon pays, et à deux mille ans de mon siècle; c'est le pays des compères et des commères; c'est le siècle des injustices et des passe-droits. Marm. Misantrope corrigé.

Synonymes et Contraires

compérage

nom masculin compérage
Vieux. Entente secrète entre personnes.