compassé, ée

COMPASSÉ, ÉE

(kon-pâ-sé, sée) part. passé.
Disposé.
Ces anciennes cités sont ordinairement si mal compassées [DESC., Méth. 2, I]
Tout cela était bien compassé [SÉV., 604]
Tout est compassé avec une admirable justesse [BALZ., le Prince, ch. XI]
Son festin si magnifique et si compassé [J. J. ROUSS., Ém. III]
Régulier.
La vie compassée de la jeune princesse [SÉV., 437]
Être compassé dans ses discours, parler avec circonspection. C'est un homme trop compassé, c'est un homme dont les manières n'ont rien de libre ou de simple.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877