comptant

Recherches associées à comptant: banco

comptant

[ kɔ̃tɑ̃] adj.m. inv.
Qui est payé sans délai et en espèces : Le téléviseur a coûté mille cinq cents euros comptant.
Prendre pour argent comptant,
croire naïvement ce qui est dit ou promis.
n.m.
Au comptant,
moyennant un paiement intégral et immédiat : Régler ses achats au comptant.
adv.
En payant immédiatement l'intégralité de la somme : Acheter, payer comptant.

COMPTANT

(con-tan) adj. m.
Il ne se dit guère que dans ces locutions : argent comptant, deniers comptants, payés sur l'heure et en espèces.
Recevant dix mille francs argent comptant [PASC., Prov. 12]
Pour les revendre argent comptant [ID., ib. 8]
Qu'un million comptant par ses fourbes acquis [BOILEAU, Sat. I]
Bonheur étrange ! Je bois et mange Sans un sou comptant [BÉRANG., Cocag.]
Fig. C'est de l'argent comptant, c'est une valeur, c'est un engagement aussi sûr que si l'argent était comptant. Prendre une chose pour argent comptant, se fier aveuglément à des paroles.
Prendrons-nous tout ceci pour de l'argent comptant ? [MOL., Sgan 22]
Sa parenté prit pour argent comptant Un tel motif.... [LA FONT., Diable.]
Avoir de l'esprit argent comptant, avoir de l'à-propos, la repartie vive.
S. m. Le comptant, l'argent comptant. Acheter, vendre au comptant.
Il avait du comptant, Et partant, Toutes voulaient lui plaire [LA FONT., Fabl. I, 17]
Que faut-il encore ? Force comptant [ID., Rem.]
Autrefois, petit comptant, bureau au trésor royal où l'on payait les sommes au-dessous de 1000 livres ; et grand comptant, bureau où l'on payait les sommes au-dessus. Ordonnance de comptant, ordre de payer que le roi donnait au trésor, sans indiquer la destination des fonds et sans aucune formalité pour le payement. Terme de bourse. Opération au comptant, opération dont le règlement, c'est-à-dire la livraison et le payement de l'objet vendu, a lieu au moment même où se fait l'opération ou dans un délai excessivement limité.
Adverbialement. Payer comptant, payer en espèces ; et fig. Rendre immédiatement ce qu'on nous a fait, en bien ou en mal.
Le plaisir de faire du bien nous paye comptant de notre bienfait [MASS., Petit carême, Human. des gr.]

REMARQUE

  • Comptant est ici un participe actif, pris passivement, et dit pour qui se compte ; comme dans couleur voyante, c'est-à-dire couleur qui se voit.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mil escus d'or content [COMM., III, 11]
    Dieu a payé contant en nostre temps telles cruaultés sans attendre [ID., VI, 9]
  • XVIe s.
    Là recouvrerez argent à taz ; car le villain en ha du content [RAB., Garg. I, 33]
    Donner pour argent comptant des conjecteures [MONT., I, 103]
    Payer à purs deniers comptants [ID., I, 119]
    Tout l'or et l'argent comptant [AMYOT, Rom. 4]
    Il achepta à deniers comptans l'ambition d'Épicydes [ID., Thém. 11]
    Que les modestes et temporiseurs, se fiants en leurs services, le perdoient [l'avancement] tout comptant [tout net] [CARL., II, 10]
    Pour Dieu, n'allegue ici les forces de vertu ! Tu le perdrois contant [tu serais vaincu à l'instant] [RONS., 904]

ÉTYMOLOGIE

  • Compter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMPTANT. Ajoutez :
    À l'octroi de Paris, le petit comptant, recette qui, ne dépassant pas un franc, n'exige pas l'emploi du timbre d'acquit ; grand comptant, recette qui dépasse un franc.
    Tout article, faut-il le dire ? est muni d'un numéro d'ordre, qu'il soit au petit comptant ou au grand comptant [MAXIME DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 1er fév. 1874, p. 523]

    REMARQUE

      Ajoutez :
    • 2. Avoir de l'esprit argent comptant ; Marivaux paraît être le premier qui ait introduit cette forme dans le français.
      Il [Panard] n'avait de l'esprit que quand il écrivait, il ne l'avait point en argent comptant, comme disait M. de Marivaux [COLLÉ, Journ. t. III, p. 197]
      Avoir de l'esprit argent comptant, est une forme imitée du latin : ingenium eum in numerato habere, a dit Quintilien d'un avocat qui parlait facilement sans préparation, Inst. orat. VI, 3, n° III.

comptant

COMPTANT. adj. m. Qui se compte sur le champ. Argent comptant. Il a tant en argent comptant. Payer argent comptant. Il refusa les billets, et il voulut de l'argent comptant. On ne lui délivra les marchandises qu'argent comptant.

Fig. et fam., C'est de l'argent comptant, se dit d'une Chose promise et qui ne peut manquer.

Fig. et fam., Prendre quelque chose pour argent comptant, Croire trop facilement ce qu'on nous dit ; faire trop de fond sur de simples apparences.

Fig. et fam., Avoir de l'esprit argent comptant, Avoir la repartie prompte.

Il se dit quelquefois comme nom pour Argent comptant. Avoir du comptant. Voilà tout mon comptant. Il amassa un gros comptant. Acheter, vendre au comptant. Vente au comptant.

En termes de Finance, Les opérations au comptant ou simplement Le Comptant, Les opérations qui se font à la Bourse, titres contre argent ou argent contre titres. Le marché du comptant. La vente au comptant s'oppose au marché à terme.

Il s'emploie aussi adverbialement. Payer une somme comptant. Payer comptant. Vendre comptant. Acheter comptant.

Fig. et fam., Payer comptant, Rendre sur- le-champ les bons ou les mauvais offices qu'on a reçus.

Traductions

comptant

cashcontanten, gereed geld, contantcontante [come in «pagare in contanti»]cashпарични средства現金מזומן현금เงินสด (kɔ̃tɑ̃)
adverbe
payer la somme totale tout de suite

comptant

[kɔ̃tɑ̃] adv
payer comptant → to pay cash
acheter comptant → to buy for cash