concerté, ée

Recherches associées à concerté, ée: se concerter

CONCERTÉ, ÉE

(kon-sèr-té, tée) part. passé.
Combiné, arrangé.
L'ordre mal concerté, l'occasion mal prise [CORN., Cinna, I, 1]
Seigneur, se peut-il voir rien de mieux concerté ? [ID., Nicom. V, 5]
Votre dessein, madame, était mal concerté [ID., Perthar. IV, 2]
L'ordre de notre fuite est trop bien concerté [ID., Cinna, IV, 5]
Sachez que, passant par ici pour aller chercher mon père, une aventure, par le ciel concertée, me fit voir la charmante Élise [MOL., l'Avare, V, 5]
Mais bientôt en ce lieu par des mots concertés Érichtho [magicienne] fait briller des rayons enchantés [BRÉBEUF, Pharsale, VI]
Pourquoi changer l'ordre entre nous concerté ? [VOLT., Mort de César, III, 5]
Prudent.
M. de Turenne, plus concerté que M. le Prince [SAINT-ÉVREMOND, cité dans POITEVIN]
Il était de grande taille et fort puissant, d'une humeur ambitieuse, et concerté en toutes ses actions [PELLISSON, Hist. de l'Acad. t. I, p. 290, dans POUGENS]
Il était très propre à la négociation, d'un esprit souple et adroit, fort concerté et qui ne faisait presque jamais rien sans dessein [, ib. p. 306]
En mauvaise part, étudié, affecté. Cet homme est fort concerté. Elle est trop concertée dans ses manières. Un air concerté.
Gestes concertés [CORN., Othon, II, 1]
Il n'est pas hors de sa maison qu'il a déjà ajusté ses yeux et son visage, afin que ce soit une chose faite quand il sera dans le public, et qu'il paraisse tout concerté [LA BRUY., IX.]
La conduite de ce général était si équivoque, ses démarches si concertées et ses desseins si cachés, qu'on ne pouvait compter sur son secours [VERTOT, Révol. rom. liv. X, p. 62]
Les expressions affectées, Les louanges trop concertées, Sont rarement celles du cœur [LAMOTTE (HOUDARD DE LA), Odes, t. I, p. 400, dans POUGENS]
S. m.Terme de musique. Style de musique d'église plus brillant que le style sévère à capella.