conciliateur, trice

CONCILIATEUR, TRICE

(kon-si-li-a-teur, tri-s')
S. m. et f. Celui, celle qui s'emploie pour concilier un différend.
Le conciliateur crut qu'il viendrait à bout De guérir cette folle et détestable envie [de plaider] [LA FONT., Fab. XII, 28]
Adj. Un esprit conciliateur. Éloquence persuasive et conciliatrice.
Son esprit était naturellement conciliateur et son âme semblait s'approcher de toutes les autres [MONTESQ., Arsace et Isménie.]
Leibnitz, génie vaste et conciliateur, voulut que ses ouvrages devinssent comme un centre où se réuniraient toutes les connaissances humaines [TURGOT, Ébauche du 2e disc. progrès de l'esprit humain, p. 280]
Terme de droit. Le juge conciliateur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La civilité est conciliatrice des premiers abords de la societé et familiarité [MONT., I, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin conciliator, de conciliare, concilier.