concraire

CONCRAIRE

(kon-krê-r') v. a.
Terme de grammaire et de logique. Donner le caractère concret, par opposition à abstraire.
L'opération de concraire nous sert à nous former l'idée des êtres qui existent, et celle d'abstraire à composer des groupes d'idées dont le modèle n'existe pas dans la nature et qui néanmoins nous sont très commodes pour faire de nouvelles comparaisons et apercevoir de nouveaux rapports entre les résultats de rapports que nous connaissons déjà [DESTUTT DE TRACY, Idéologie, p. 86, éd. de 1817]
Remarquez que ces deux opérations opposées, concraire et abstraire, se trouvent toujours réunies, et sont nécessaires toutes les deux dans la formation de toute idée composée quelconque [ID., ib. p. 89]

REMARQUE

  • Mot très mal fait, pour lequel il vaut beaucoup mieux dire concréter (voy. ci-dessous CONCRÉTER, et la remarque sur concréter au Dictionnaire). Concraire n'a de bon que sa finale qui rappelle abstraire.