conduiseur

CONDUISEUR

(kon-dui-zeur) s. m.
Ouvrier qui conduit le bassicot dans une ardoisière.
Terme d'eaux et forêts. Commis préposé par le marchand de bois.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    De l'une fu Richarts conduisieres [, Fierabras, dans RAYNOUARD, t. III, p. 83]
  • XIVe s.
    Bauduins fu dolans, n'i ot que courrechier, Les conduiseurs du mast emprist à araisnier [, Baud. de Seb. VIII, 728]
  • XVe s.
    Deux mille hommes de Gand, desquels François Acreman estoit conduiseur [FROISS., II, II, 225]
    Et comme prudence et sagesse soit mere et conduiseresse des autres vertus [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, ch. 22]
    De ceste compaignie fut capitaine et conduiseur un chevalier qui au dict siege estoit [, Bouciq. I, ch. 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Conduisant.