confédération

(Mot repris de confederation)

confédération

n.f. [ du lat. foedus, foederis, traité ]
1. Association d'États indépendants qui ont délégué certaines compétences à un pouvoir central.
2. Groupement d'associations de caractère sportif, professionnel, syndical.

CONFÉDÉRATION

(kon-fé-dé-ra-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
Union entre plusieurs États qui, tout en gardant une certaine autonomie, s'associent pour former un seul État à l'égard des puissances étrangères. La confédération suisse. La confédération des États-Unis. La confédération germanique.
Alliance de plusieurs puissances par un traité, pour soutenir une cause commune.
Cyrus saccagea toutes les villes qui étaient entrées en confédération avec eux [les Lydiens] [FÉN., Thalès.]
Nom qu'on donnait en Pologne aux associations armées qui se faisaient entre les nobles pour suppléer à l'impuissance des diètes paralysées par le liberum veto. La confédération de l'armée de Lithuanie. La confédération de Bar.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comme Estienne Marcel nagaires prevost des marchanz de la ville de Paris.... et autres.... eussent ou temps passé fait, commis et perpetré plusieurs conspiracions, monopoles, traysons, rebellions, confederacions armées [, Bibl. des Chartes, 5e série, t. I, p. 81]
    Rebellions, confederacions armées, invasions [, ib.]
    Avoir confederation et alliances à gens d'autres citez [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    Prenons et acceptons, par ces presentes, alliances, amitié et confederation perpetuele avec nostre dit cousin de Savoye [, Lettre de Charles VII, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 576]
    Considerant l'affinité, amour et confederation que j'avois par devers très haut et puissant prince Richard [MONSTREL., liv. I, ch. 19]
    Ils le vouloient bien avoir pour amy [Louis XI], et avoient quelque confederation avec luy [COMM., VI, 10]
  • XVIe s.
    Aux confederations [rapports entre hommes] qui ne tiennent que par un bout, on n'a à pourveoir qu'aux imperfections qui particulierement interessent ce bout-là ; il ne peult chaloir de quelle religion soit mon medecin et mon advocat [MONT., I, 218]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. confederation ; espagn. confederacion ; ital. confederazione ; du latin confoederationem, confédération (voy. CONFÉDÉRER).

confédération

CONFÉDÉRATION. n. f. Ligue, alliance, union entre divers États ou provinces d'un État qui s'associent sans renoncer entièrement à leur autonomie. Se joindre, s'unir par confédération. Observer les articles d'une confédération. La Confédération suisse. La Confédération des États-Unis d'Amérique. La Confédération Germanique.

Il se dit aussi de Certains groupements d'individus ligués en vue de la défense d'intérêts communs. La Confédération générale du Travail.

confederation

Confederation, Foedus.

confédération


CONFÉDÉRATION, s. f. CONFÉDÉRER (se), v. réc. [Konfédéra-cion, déré; 2e et 3e é fer. aussi au 2d.] La Confédération, est une ligue, une alliance. Il ne se dit que des Souverains. — Aûtrefois on le disait des particuliers, en parlant de la Pologne. = Se confédérer, se liguer ensemble. Il se dit, ou sans régime; ils se confédérèrent; ou il régit la prép. avec: se confédérer avec plusieurs Nations, pour ataquer ou pour se défendre.

Synonymes et Contraires

confédération

nom féminin confédération
Regroupement d'intérêts.
alliance, coalition -littéraire: ligue.
Traductions

confédération

confederation, confederacyהתלכדות (נ), קונפדרציה (נ)statenbond, bondsstaat, confederatie [verenigingen], verbondEidgenossenschaftσυνομοσπονδίαconfederazioneШвейцария聯合會KonfederaceForbundKonfederation (kɔ̃fedeʀasjɔ̃)
nom féminin
groupe d'États

confédération

[kɔ̃fedeʀasjɔ̃] nfconfederation