confisqué, ée

CONFISQUÉ, ÉE

(kon-fi-ské, kée) part. passé.
Pris au profit du fisc, du trésor public. Les biens confisqués. Familièrement. C'est un homme confisqué, c'est un homme dont la santé, la fortune est dans un mauvais état, ou qui est entièrement perdu pour le monde.
Avec un ton de commandement et une parole forte, que la colère lui fournissait dans la faiblesse d'un corps confisqué [BALZ., le Romain.]
La guérison d'un corps confisqué n'est pas l'effet d'un seul breuvage ni d'une seule saignée [ID., liv. V, lett. 2]
C'est un homme perdu, noyé dans son ménage. - Abîmé. - Confisqué [LA CHAUSSÉE, Préjugé à la mode, II, 4]