conglutiner

(Mot repris de conglutinassent)

CONGLUTINER

(kon-glu-ti-né) v. a.
Joindre deux ou plusieurs corps par le moyen de quelque substance visqueuse qui les tient unis. Se conglutiner, v. réfl. Être conglutiné. Les deux fragments de l'os se conglutinèrent.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Tant metez ce jus [d'une plante] à la chaleur du soleil, qu'il se tienne conglutiné et pris comme cire gommée [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    Comme raisine Qui conglutine Ce qu'elle atrape, Femme est encline, Toujours elle hape Ce qu'elle agrape [, le Blason des faulces amours, p. 270, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Le second point est approcher les labies [lèvres d'une plaie] ensemble, d'autant que, si elles n'estoient jointes, ne pourroient se conglutiner et reunir [PARÉ, VII, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. conglutinare, de com, et gluten, colle (voy. GLU).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

conglutiner

CONGLUTINER. v. tr. T. didactique. Coller ensemble deux ou plusieurs corps par le moyen d'une substance visqueuse qui les tient unis.

Il signifie aussi Rendre une liqueur gluante et visqueuse. On a prétendu que certains poisons conglutinaient le sang.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

conglutiner

Conglutiner et joindre ensemble, Conglutinare.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606