conspirateur, trice

CONSPIRATEUR, TRICE

(kon-spi-ra-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui conspire contre les pouvoirs publics.
Jamais plus d'assassins ni de conspirateurs N'attaqueront le cours d'une si belle vie [CORN., Cinna, V, 3]
Tu veux qu'on t'applaudisse et qu'on te récompense, Artisan de la guerre, affreux conspirateur [VOLT., Catil. IV, 4]

REMARQUE

  • L'Académie ne donne pas le féminin conspiratrice ; mais plusieurs dictionnaires le donnent, et il n'y a pas de raison pour ne pas l'employer.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il avoit fait si grant trahison que d'estre conspirateur de la mort de son maistre par poison [, Bibl. des Chartes, 4e série, t. I, p. 434]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. conspirator, de conspirare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONSPIRATEUR. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    Si une femme a conspiré avec autres la mort de son mari.... la conspiratrice fera pénitence, sans espoir de se pouvoir remarier [, le Bureau du concile de Trente, p. 248]